Les enjeux du plan pour l’investissement dans les Ressources humaines de la santé et du social de l’Espace UEMOA au centre d’une journée parlementaire

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le sam, 10/11/2018 - 17:10
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 10 Nov(ANP)-les parlementaires nigeriens ont suivi ce samedi 10 novembre, des exposés sur  les enjeux du plan d’action national et du plan d’action sous régional pour l’investissement dans les Ressources humaines de la santé et du social de l’Espace UEMOA.
Cette rencontre organisée par le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, et celui  de la Santé publique consiste à rendre compte aux députés les résultats issus de la rencontre d’Abidjan ;  les édifier  suffisamment sur le plan d’investissement national en matière d’emploi dans le domaine  sanitaire et social.
Les deux ministres ont  informé les parlementaires sur  la dynamique internationale, sous regionale et nationale relative aux investissements dans le secteur de l’emploi dans le domaine sanitaire et social  et enfin les informer aussi sur  les contours du projet pipeline de Diffa.
Au cours de cette journée parlementaire , les participants ont été entretenu sur les thèmes, l’Emploi en Santé et croissance économique : dynamique internationale, régionale et nationale ; la Couverture sanitaire universelle ;le Plan d’action nationale d’investissement dans les emplois du secteur sanitaire et sociale et la croissance économique du Niger ; le  développement d’un Pipeline Rural dans le secteurs d’éducation , de la santé et de l’Agriculture pour promouvoir le développement économique dans la région de Diffa (Projet Pilote ).
A l’ouverture des travaux , le 4ème vice-président de l’Assemblée Nationale M. Souley Idi a indiqué que c’est suite à la réunion d’Abidjan que les plans intersectoriel de finalisation du plan d’action pour l’investissement dans les ressources humaines de santé et du social dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine a été adopté .
M Souley Idi  a déclaré «  qu’avec la volonté affichée du président de la république qui a fait de l’investissement en capital humain la solution incontournable au développement, le Niger dispose d’ores et déjà d’un plan national contenu dans le PDES 2017-2021 ».
‘’C’est fort  de ce engagement que le Niger a été représenté à la rencontre d’Abidjan par trois Ministres à savoir le Ministre de l’emploi, du travail et de la protection sociale, le ministre de la santé publique et le ministre délégué auprès du budget’’, a –t-il annoncé.
A l’issue de cette rencontre, le député Souley Idi dira que «  les pays signataires ont décidé de l’adoption du plan d’action sous regionale pour l’investissement dans les ressources humaines de la santé et du social.  Il s’agira pour  les pays de l’UEMOA,  d’affirmer l’importance de concrétiser le potentiel de croissance économique inclusive liée à l’emploi et au travail décent dans le domaine de la santé et social.
  IL s’agira  de  demander aux pays membres  de l’UEMOA d’améliorer le climat des affaires pour inciter le secteur privé à  prendre part au financement dans le domaine de la santé et du social ; de  recommander la mise en place d’un secrétariat de suivi pour la mise en œuvre des plans au  niveau des pays , et susciter l’engagement continu des Etats membres dans l’investissement des ressources humaines de la santé et du social à travers la création d’emplois , la définition de normes nationales en matière de ressources humaine , le recrutement et le déploiement équitable des personnels de santé sur la base d’une planification stratégique.
Au cours des échanges, les parlementaires ont eu d’amples explications de la part du ministre  en charge de l’emploi M. Ben Omar et celui en charge de la Santé Dr Idi Illassou Mainassara par rapport aux problématiques du déploiement des agents de santé à l’intérieur du pays et certaines questions relatives aux sources de financement du plan d’action national.
Le ministre Ben Omar, au sortir de la rencontre dira que  cette rencontre avec les parlementaires fait suite à un séminaire gouvernemental qui  a eu lieu dernièrement, et très prochainement se poursuivra avec la société civile, les syndicats, et  les associations.
‘’Il faut amener les gens à s’approprier  cette démarche  qui consiste à dire qu’on doit avoir un plan national en matière d’emploi dans les ressources en matière  de santé’’ a-t-il dit.
‘’La création d’emploi décent booste l’économie et à un avantage comparatif car elle crée  des richesses’’, a –t-il fait savoir.
Les parlementaires nigériens sont en session budgétaire depuis septembre.
AIO/MHM/ANP/0033Novembre 2018.

ANP HONEY POT