Niger : le gouvernement veut renforcer la Protection Sociale de la population

Soumis par lawan le mar, 28/05/2019 - 12:55
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 28 Mai (ANP)- Le gouvernement nigérien compte redynamiser la protection sociale de la population qui est actuellement de 29 % dans un pays en proie à  des chocs multiformes – sécheresses, insécurité-.
Dans cette dynamique, un comité interministériel d’orientation de la protection sociale (CIOPS) placé sous l’autorité du premier ministre a été installé par  le ministre en charge de la protection sociale M. Ben Omar Mohamed  ce mardi 28 Mai dans la salle des banquets des services du premier ministre.
Ce comité a pour  mandat l’orientation et le  portage politique de la protection sociale en veillant au  contrôle  de la bonne exécution de la politique nationale de la protection sociale.
Il  va s’atteler à créer les conditions d’une bonne  coordination des activités du secteur de la protection sociale, espère-t-on.
Quant à la conduite  du processus de mise en œuvre de la politique nationale de la protection sociale est assurée par un comité technique, placé sous la présidence du ministère en charge de la protection sociale.
Ces deux organes sont issus des réformes du dispositif institutionnel de coordination de la protection sociale intervenues en 2018, rappelle-t-on.
Le ministre en charge du secteur  Ben Omar Mohamed a indiqué qu’au  Niger la protection sociale constitue une question majeure d’actualité en raison  de la vulnérabilité liée à la pauvreté et à d’importants risques physiques et sociaux dont fait face une frange de la population.
«  Nonobstant, le moment léthargie  qu’ont connu les différents organes de coordination de la protection social,  on note d’importantes avancées dans le domaines dont entre autre , l’adoption de la loi sur les  des principes fondamentaux de la protection sociale ;  l’adoption le projet de décret d’application de la loi déjà examiné par le comité technique  de vérification des textes et la revue des dépenses publiques consacrées à la protection sociale’’, a-t-il fait savoir.
Pour sa part, la représentante résidente de la Banque Mondiale au Niger. Mme Joëlle Dehasse, a noté que  ‘’les efforts significatifs du gouvernement dans le financement de la protection sociale’’ ont été mis en évidence par une étude conduite par son institution.
‘’La Banque Mondiale félicite à cette occasion  le gouvernement pour les résultats déjà atteints  et l’encourage dans efforts de redynamisation de la protection sociale au Niger’’, a –t- elle ajouté.
La représentante résidente de la banque mondiale au Niger a enfin réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner le gouvernement du Niger  dans ce processus de redynamisation de la protection sociale pour le bonheur  de la population.
AIO/CA/ANP- 00138 Mai 2019.

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT