Aller au contenu principal

Tahoua : Début d'un atelier régional sur les consultations régionales relatives à l'analyse commune du pays

Tahoua, 19 Nov (ANP)-Le gouverneur de la région de Tahoua, M. Issa Moussa a présidé, ce vendredi 19 novembre 2021 dans la salle de réunion de la mutuelle Daouré, la cérémonie d'ouverture de l'atelier sur les consultations régionales relatives à l'analyse commune de pays.

Cette consultation régionale, organisée par l'équipe pays des Nations Unies, regroupe une centaine des participants issus des services déconcentrés de l'État, des ONG nationales et internationales, des  OSC, du secteur privé, les autorités administratives, coutumières, religieuses, des jeunes filles et garçons de 15 à 18 ans.

Elle vise à permettre aux acteurs régionaux, particulièrement aux communautés de base, aux personnes et aux groupes les plus vulnérables, de contribuer au processus de l'analyse commune de la région et à la définition des résultats du prochain cadre de coopération.

Elle vise également à étudier les problèmes et les défis majeurs, les atouts et les opportunités spécifiques de la région de Tahoua et cerner leurs causes, identifier les personnes et les groupes les plus vulnérables touchés, les problèmes et les défis majeurs identifiés, et enfin formuler des propositions de solutions, et suggérer les priorités dont la résolution effective devrait permettre d'impulser le développement économique et social de la région.

Les différentes thématiques retenues pour cette concertation régionale sont la gouvernance, la paix et la sécurité, le capital humain, la modernisation du monde rural, le changement climatique, les risques et catastrophes, et la gestion durable des ressources naturelles.

Dans son allocution d'ouverture à cette occasion, le gouverneur de la région de Tahoua a tout d'abord adressé ses sincères remerciements aux organisateurs ainsi qu’à tous les participants à cet atelier.

Le gouverneur a aussi salué cette initiative ‘’à juste titre puisqu'elle place la région de Tahoua au centre des préoccupations non seulement de l'État mais aussi du système des Nations Unies’’.

Au gouverneur de rappeler que ‘’cet atelier s'inscrit en droite ligne de l'analyse commune du pays effectuée par l'équipe pays des Nations Unies qui a, essentiellement, pour objectif de procéder à l'examen de la situation politique, économique, sociale, humanitaire et environnementale, et d'apprécier les progrès enregistrés dans la mise en œuvre de l'agenda 2030, notamment les progrès accomplis vers l'attente des ODD’’.

Pour sa part, M. Mamady Fatta Kourouma, représentant adjoint pays  du HCR  et Coordonnateur pour la région de Tahoua, il a tout d'abord adressé ses sincères remerciements, au nom des agences du système des Nations Unies et les partenaires humanitaires, aux participants pour ‘’cette mobilisation exceptionnelle qui traduit l'intérêt qu'ils accordent aux interventions de la grande famille humanitaire qui œuvre au Niger en général et dans la région’’.

‘’De façon traditionnelle et ce depuis sa création, les Nations Unies travaillent sur la base d'une projection à long terme et plusieurs années en matière de coopération’’ a déclaré Monsieur Mamady avant de rappeler que ‘’les actions des Nations Unies s'inscrivent dans la dynamique de la réalisation des objectifs du développement durable (ODD) de 2030’’.

De matière concrète, a-t-il poursuivi, ‘’un plan cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable (UNSCDF) 2022-2026 est en cours d'élaboration’’.

Au Niger, a, enfin, soutenu M. Mamady ‘’l'équipe pays des Nations Unies s'attèle actuellement à réaliser l'analyse commune du pays qui a pour objectif de faire un examen minutieux de la situation globale du pays. Cette analyse s'attache à identifier, d'une part les problèmes ou les défis majeurs qui suscitent la récurrence et l'accroissement de l'assistance humanitaire et miner la paix ainsi que le développement du pays, et d'autre part à cerner leurs conséquences, leurs causes immédiates sous-jacentes et profondes’’.

TSA/AS/ANP 0128 novembre 2021