Aller au contenu principal

Niger : l’INS lance le 9ème rapport national de développement humain axé sur le ‘’développement humain et emploi’’

Niamey, 23 déc (ANP)- L’institut national de la statique (INS) du Niger a lancé officiellement le rapport national  de développement  humain (RNDH), ce jeudi 23 décembre 2021 à Niamey.

 Ce lancement a eu lieu lors d’une cérémonie officielle placée sous l’autorité du secrétaire général par intérim de ladite institution, M. Sani Oumarou, en présence du délégué de la de Représentante-résidente du PNUD au Niger, M.  Abdou  Soumaïla.

Le rapport nations sur le développement humain, note-t-on, est le baromètre qui permet de mesurer le niveau de développement humain dans un pays. Il sert également  de référence aux débats sur les moyens à mettre en place pour relever les défis auxquels les pays sont confrontés.

«C’est aussi  une réflexion  qui ouvre  le débat  autour  d’une  problématique  essentielle  pour l’avenir  d’un pays selon  des progrès réalisés et les résultats  atteints  dans les trois principales  dimensions de développement  humain : les  progrès  en matière de création  de richesse mesurés par le RNB par tête, les  progrès  en matière  d’acquisition  de croissance (éducation) mesurés par  la  durée moyenne  de scolarisation et la durée  de scolarisation,  et enfin,  les progrès réalisés dans le domaine  de la santé  mesurés  par l’espérance de vie à la naissance », a ajouté M Sani Oumarou.

 Parlant du niveau de développement humain au Niger, ce responsable de l’INS a indiqué que « cette question est une grande préoccupation » pour le pays.

« Depuis plusieurs années le pays figure parmi les nations  à plus faible indice  de développement  humain (IDH) », a-t-il argué, tout en expliquant que « cela est dû  à la  faiblesse des indicateurs  sociaux,  notamment  ceux  de l’éducation ».

« Cela ne saurait  toutefois empêcher  au pays de poursuivre et intensifier  toutes les bonnes initiatives  visant  à améliorer  les conditions  de vie des populations », a-t-il fait prévaloir.

Notons qu’avant ce rapport national sur le développement humain qu’il se prépare à élaborer, le Niger a déjà publié huit (8) autres documents du genre.

« Les précédents avaient, chaque année,  analysé un thème  bien précis en rapport  soit  avec la situation  du moment, soit  au thème du rapport  mondial sur le développement  humain (RMDH) », a poursuivi le secrétaire général par intérim de l’INS.

Selon lui, à la différence du rapport mondial sur le développement humain  (publié par le programme des Nations Unies pour le développement-PNUD), ‘’le rapport national sur le développement humain permet d’analyser  les disparités  régionales  afin  de permettre  au Gouvernement  et à ses partenaires  techniques et financiers  de prendre les dispositions  nécessaires pour améliorer le niveau de développement  humain du pays’’.

Une autre spécificité du rapport national, selon la même source, est  le choix  d’une thématique  plus appropriée à la réalité  pour améliorer  le niveau de développement  humain du pays.

« A cet égard,  le neuvième (9ème) Rapport  National  sur le Développement  Humain  du Niger (RNDH 2021), objet du présent  atelier de lancement, se propose  de traiter une fois  de la problématique  du développement  humain durable, en faisant le lien avec l’emploi », d’où le choix du thème ‘’développement humain et emploi’’ pour ce  9ème rapport.

« Le choix  de cette thématique a été fait à la suite des  nombreux  constats sur l’actualité  socioéconomique, et en particulier  le chômage des jeunes qui est  devenu  une préoccupation  majeure pour le Gouvernement » et « le conflit  engendré  par les groupes armés  couplé  avec la pandémie de Covid-19 », a apporté le responsable de l’INS.

Le processus  d’élaboration du rapport national sur le développement humain est, en effet, toute une longue chaîne d’opérations.

Ce lancement est la seconde étape de la chaîne et a été précédé de la mise en place d’un comité  de pilotage. Il sera suivi  de la mise en place d’un comité  technique  de Rédaction ; de la collecte  des données nécessaires aux analyses ;  de la production  des indicateurs  liés à l’IDH, ses composantes et les indicateurs connexes à partir essentiellement  des données nationales ; de la rédaction provisoire du rapport ;  de la validation  du rapport  final et enfin sa publication et diffusion.

Ce processus sera coordonné par l’INS avec l’appui technique et financier du PNUD, a-t-on appris.

 Le représentant du PNUD à la rencontre a remercié les autorités  du Niger pour leur leadership et leur engagement  en faveur  de la réalisation  des rapports nationaux  sur le développement  humain.

M.  Abdou  Soumaïla  a  aussi réitéré le « soutien constant  des partenaires  au développement  qui contribuent  au processus  du rapport national  sur le développement  humain».

« Le souhait  du PNUD  est que  le comité de pilotage  et l’équipe  de rédaction  puissent  proposer  des solutions   novatrices  aux défis  de développement humain du pays, en prolongeant le débat  démocratique, en consolidant la sécurité, la paix  et la stabilité macroéconomique, et en améliorant  les conditions de vie  de la population », a conclu l’émissaire de l’organisation onusienne.

MSB/AS/ANP 0150 Décembre 2021.