Aller au contenu principal

Le comité des femmes ‘’Diffa N’Glaa’’ réfléchit sur les conditions socioéconomiques des Femmes de la région

Diffa, 15 dec(ANP)-Le Président du Comité d’organisation de Diffa N’Glaa, M. Abdou Lawan Marouma a présidé, ce mercredi 15 décembre 2021, la cérémonie d’ouverture d’une rencontre de réflexion du Comité des Femmes Diffa N’Glaa sur les conditions socioéconomique des femmes de la région de Diffa.

 Cette rencontre est inscrite dans l’agenda des activités prévues dans le cadre des festivités de la fête de la République que la région de Diffa accueille cette année.

Cette rencontre vise à contribuer durablement à la stabilisation, à la consolidation de la paix et à la cohésion sociale dans la Région de Diffa.

A l’ouverture des travaux de ladite rencontre, M. Abdou Lawan Marouma, a  tout d’abord exprimé toute sa joie et sa reconnaissance pour l’initiative avant de  rappeler les peines subies par les femmes de la région de Diffa pendant ces dernières années, liées aux incursions de la secte Boko Haram.

‘’Les femmes de Diffa ont fait preuve d’une grande résilience face à cette situation d’insécurité et ont enduré toutes les souffrances que cette situation leur a imposée’’ a déclaré le président du comité d’organisation.

M. Lawan Marouma a, à cette occasion, soutenu que ‘’le gouvernement a pris toutes les dispositions pour qu’enfin la paix revienne dans la région de Diffa’’.

‘’Cette dynamique est une nouvelle opportunité donnée, en particulier, aux femmes pour reconstruire leur carde de vie et pour reconstruire les conditions sociales et économiques dans lesquelles elles étaient avant ces évènements’’.

Le président du comité ‘’Diffa N’Glaa’’ a rendu un hommage à toutes les femmes qui ont fait le déplacement de Diffa, notamment celles qui sont venues de Niamey pour partager ce moment et apporter leur soutien et leur solidarité à leurs sœurs de Diffa.

Quant à Mme Ali Mariama, Coordinatrice du Comité National des Femmes Diffa N’Glaa, elle a tenu, elle-aussi, à rendre ‘’un hommage mérité aux populations de la Région de Diffa, pour leur résilience face à la crise humanitaire et sécuritaire qui leur a été justement imposée par des groupes terroristes et qui a occasionné des déplacements massifs, de nombreuses pertes en vies humaines, des enlèvements ainsi qu'une dégradation du tissu économique régional’’.

‘’Cette fête se déroule dans un contexte difficile pour cette population de Diffa dont la région continue de faire face à des défis multiples, économiques, sociaux, environnementaux et sécuritaires qui pèsent lourdement sur l'atteinte des ODD dont les principaux sont le faible développement du capital humain, la forte croissance démographique, la dégradation de l'environnement et la faible croissance économique, et depuis quelques temps l'impact des problèmes sécuritaires, sous forme de flux migratoires de populations liés à l'instabilité dans la sous-région’’  a déploré la coordinatrice.

 Selon elle, ‘’ces efforts ont permis certes de parvenir à l'accalmie relative actuelle, mais la situation demeure préoccupante car la cohésion sociale est toujours menacée, le désarmement n'est pas suffisant et l'enrôlement des jeunes filles et garçons reste ouvert et potentiellement attractif et l'apparition d'une nouvelle donne qu'est l'enlèvement et la demande de rançon. Des réponses multiples existent pour expliquer les contreperformances aux différents niveaux d'intervention, cependant, la faible implication des femmes d'ici et d'ailleurs dans les processus de recherche et de consolidation de la paix, n'a pas favorisé le traitement efficace et efficient des problèmes en présence’’.

‘’C’est pour toutes ces raisons que le Comité Directeur Diffa N'Glaa entend fédérer les différentes structures féminines pour le retour de la paix dans la région de Diffa par l'organisation de cette rencontre de réflexions qui vise, de manière spécifique, à créer une plateforme permanente de dialogue et d'échanges sur les mécanismes d'inclusion de la femme dans le processus de consolidation de la paix et de cohésion sociale à Diffa ; à mettre en place un comité de pilotage de la plateforme permanente, développer et adopter une  initiative des Femmes Nigériennes pour la Paix dans la région de Diffa ; à  adopter un mémorandum qui consacre le positionnement du groupe, adopter la feuille de route de la mission du comité de pilotage ; faire inscrire des partenaires de l'action humanitaire et du développement dans la perspective d'accompagnement de l'initiative des femmes pour la paix et la cohésion sociale à Diffa’’ a-t-elle expliqué.

Durant deux jours, les participants à cette rencontre auront à discuter sur thématiques suivantes  le rôle de la femme dans la prévention, la gestion des conflits et l'extrémisme violent dans la tradition nigérienne ; l'Analyse de l'impact de la crise sécuritaire sur les activités économiques des femmes de la région de Diffa ; l'Importance de l'Education de la jeune fille dans le leadership féminin ; la Contribution des organisations féminines régionales dans la consolidation de la paix à Diffa : Défis et perspectives ; des Contributions des partenaires au développement dans le processus de cohésion sociale et de la paix dans la région de Diffa. Les participants auront également et enfin à créer une plateforme permanente de dialogue et d'échanges.

Selon le Gouverneur de la Région de Diffa, M. Issa Lemine a, à son tour, présenté la situation et les conditions des femmes de toutes les localités de Diffa.

Il a salué la tenue de cette rencontre qui est de tout point de vue, un signe fort de solidarité à l’égard des femmes de Diffa.

Le gouverneur a plaidé auprès de toutes ces femmes du Niger pour qu’une ‘’attention particulière soit accordée aux femmes de Diffa pour les aider à sortir de cette situation qui a trop durée’’.

MAY/AS/ANP décembre 2021