Aller au contenu principal

La France fait don de matériels militaires d'environ 1,1 milliard de franc CFA au Niger

Niamey, 27 octobre (ANP) - Le Ministre de la Défense Nationale du Niger Alkassoum Indatou a réceptionné, dans la matinée de ce mercredi 27 octobre 2021 à la Direction Centrale du Matériel des Forces Armées Nigériennes, un don de matériels militaires de la France au profit du Niger.

C'est l'Ambassadeur de France au Niger, M. Alexandre Garcia, qui a remis ce don d'une valeur de 1,1 milliard de francs CFA au Ministre en charge de la Défense du Niger. Ce don est composé de 28 Toyota Masstech et de 71 Mitrailleuses de calibre 50.

En réceptionnant ce don, le Ministre Alkassoum Indatou a indiqué que le choix de ce type de matériel n’est pas fortuit, car les Toyota Masstech sont des véhicules militaires légers tout terrain. Ils ont les mêmes caractéristiques que les véhicules utilisés par les Forces Armées Nigériennes sur les théâtres d'Opération.

''Quant aux mitrailleuses de calibre 50, communément appelées mitrailleuses US de 12,7 mm, ce sont des armes automatiques capables de traiter des objectifs terrestres (personnels, véhicules faiblement protégés) ou aériens (hélicoptères, avions à basse altitude)'', a-t-il ajouté.

Il a ensuite rappelé que « c'est dans le cadre de la génération des forces et la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière organisée que la France a participé à la montée en puissance de nos forces à travers le 71ème Bataillon Spécial d'Intervention de Dosso depuis le mois de mai 2019 ».

Et depuis lors, a fait savoir M. Alkassoum Indatou, « un plan de formation et d'équipement a été minutieusement élaboré, à travers le Projet d'Appui aux Organismes de Formation et à l'Engagement (AOFE) ».

« C'est ainsi que, a-t-il informé, deux (02) compagnies ont déjà été équipées par la cession gratuite de trente-trois (33) véhicules de type Masstech et quarante-deux (42) motos cross », avant de rassurer le diplomate français que les éléments du 71ème Bataillon Spécial d'Intervention des Forces Armées Nigériennes sauront faire bon usage du lot de matériels dans leur mission régalienne de défense du territoire national et de la protection de la population.

Enfin, le Ministre de la Défense Nationale a, au nom du Président de la République Mohamed Bazoum, remercié le Gouvernement français pour cet appui qui marque une fois de plus la vitalité des relations entre les deux pays.

Prenant la parole en cette occasion, l'Ambassadeur de France au Niger a d'abord salué l'engagement des forces de défense nigériennes, au premier rang desquelles les Forces Armées Nigériennes pour les sacrifices consentis chaque jour, comme le font leurs frères d'armes français dans toute la Bande Sahélo-Saharienne, avant d'avoir une pensée pour tous les soldats français et nigériens tombés au champ d'honneur ou marqués dans leurs chairs et dans leur esprit pour la défense des valeurs communes.

« Bien évidemment les besoins sont importants pour continuer le combat et renforcer les capacités opérationnelles », a reconnu M. Alexandre Garcia, avant d’expliquer que « c'est la raison pour laquelle la France s'est associée, depuis plusieurs années, aux Nations qui soutiennent le programme prioritaire de la montée en puissance des Bataillons Spéciaux d'Intervention, en choisissant de parrainer le 71ème BSI du Commandement des Opérations Spéciales des Forces Armées Nigériennes ».

Aussi, a fait savoir M. Garcia, « cet appui, que soutient particulièrement l'Etat-Major des Armées français, s'articule autour de trois axes que sont : la formation du personnel où un détachement français appuie actuellement la préparation opérationnelle d'une compagnie spéciale d'intervention du 71ème BSI, l'équipement des unités et, enfin, la construction d'infrastructures ».

Les matériels remis ce jour s'inscrivent donc dans le plan d'équipement entamé l'année passée et qui doit se conclure l'année prochaine, a laissé entendre le diplomate français, pour qui, « le partenariat qui nous unit en matière de défense ne se limite bien entendu pas à ce seul projet et vise à renforcer les capacités des FAN pour, à terme, faciliter leur autonomisation dans de nombreux secteurs, tels que ceux de la santé, de l'aéro-combat ou des systèmes d'information et de communication ».

Selon lui, la France reste aux côtés du Niger et soutient à sa mesure le plan de doublement des effectifs des Forces Armées Nigériennes, montrant ainsi sa volonté de permettre à ce pays de défendre son territoire et sa population par des moyens qui lui sont propres.

Cette cérémonie, note-t-on, s'est déroulée en présence des hauts responsables de l’armée nigérienne.

ADA/KPM/ANP- 0183 Octobre 2021