Aller au contenu principal

La CNDH tient un atelier de restitution des résultats de l’investigation sur la lutte contre le l’esclavage dans les régions de Tahoua et Tillabéri

Niamey, 20 Oct. (ANP)- Le président de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH), M. Elh Moussa Mati a présidé, ce mercredi 20 octobre 2021 à l’hôtel Radisson blu de Niamey, l’ouverture de l’atelier de restitution des Résultats de la mission Conjointe d’Investigation sur la lutte contre le phénomène de l’esclavage dans les régions de Tahoua et Tillabéri.

Cette rencontre a pour objectifs, entre autres, de partager avec les participants  des informations sur la mission conjointe effectuée par la CNDH et l’Association Timidria, de discuter sur les causes liées à la survivance de l’esclavage et de rechercher des pistes de solutions pour mieux lutter contre ce phénomène.

Cet atelier, selon les organisateurs, fait suite aux missions terrain sur les pratiques de l’esclavage effectuées dans les régions de Tillabéri et de Tahoua respectivement du 4 au 14 aout et du 07au 15 aout 2021. Des missions qui étaient conduites par des membres et agents de la CNDH ainsi que de l’association Timidria, et une structure de la société civile intéressée par des questions relatives à la lutte contre les pratiques esclavagiste au Niger.

Elles avaient pour objectif principal de rechercher d’éventuels cas de violation des droits humains liés aux pratiques esclavagistes en dépit des dispositifs juridiques relatifs à la lutte contre ce phénomène.

 ‘’Il s’agit de faire des investigations sur des causes de la persistance de l’esclavage ou des pratiques analogues, de retenir toutes les informations utiles sur des cas de violations des droits humains liés aux pratiques esclavagistes, et documenter le rapport avec des témoignages des victimes de la pratique de la 5e épouse dite ‘’WAHAYA’’ et ou leurs descendants’’ a déclaré le Président de la CNDH. El hadj Maty Moussa.

C’est ainsi que lors de ces missions, les autorités administratives, judiciaires, des victimes d’esclavage ou de leurs descendants, des mis en cause des pratiques esclavagiste et des victimes de la 5épouse  ont été rencontrés.

Le représentant de l’Organisation internationale des droits de développement (IDLO-Niger),  Monsieur Alhousseini Moctar a, cependant,  relevé que ‘’des progrès significatifs ont été enregistrés par notre pays dans la lutte contre l’esclavage’’.

‘’En effet, le Niger avait déjà unifié en 1999  des mesures visant à améliorer son cadre juridique national en rapport avec les pratiques esclavagistes’’ a-t-il indiqué rappelant que le Niger a même institué une journée nationale de mobilisation contre la traite des personnes et l’esclavage.   

Il a, enfin, remercié les partenaires de la CNDH, le Ministère de la justice, et l’Agence Nationale pour l’Assistance Juridique et Judiciaire (ANAJJ) pour le soutien constant qu’ils continuent à apporter au programme.

Auparavant, le Directeur Mondial IDLO, M.R. Friedrich a pris la parole pour indiquer que, ‘’la région de sahel, havre de paix auparavant, fait face depuis quelques années à des défis multidimensionnels se traduisant par un accroissement du phénomène de l’insécurité et un recul de l’état de droit dans les régions les plus éloignées des capitales’’.

Pour lui,  ‘’c’est dans cette optique qu’il a été exclusivement réservé au sein du programme, l’objectif spécifique intermédiaire 2, intitulé « le suivi externe de la chaine pénale classique et spécialisée (l’exercice des pouvoirs d’investigation, d’enquête et de mise en détention) s’intensifié » en tant qu’institution Nationale dont le mandat est la promotion et la protection des droits humains sur l’ensemble du territoire national’’.

Selon toujours M. R. Friedrich, conformément à cet objectif spécifique intermédiaire2,’’ plusieurs activités ont été mises en œuvre par la CNDH avec l’appui d’IDLO-Niger. Ainsi en septembre dernier IDLO a appuyé cette importante mission d’investigation dans les régions de Tahoua et Tillabéri dans le cadre de la lutte contre le phénomène de l’esclavage au Niger dont le présent atelier de restitution en est la résultante.

IDLO-Niger entend poursuivre son engagement aux côtés de la CNDH dans le cadre de la promotion des droits humains au Niger, indique-t-on.

HA/HER/AS/ANP 0129 octobre 2021