Aller au contenu principal

Fête du nouvel an à Niamey : La ville grouille de jeunes qui s’affairent autour des ateliers et autres magasins

Niamey, 31 Déc (ANP)- Le 31 décembre, dernier jour de l’an 2021, à cette occasion, les habitants et surtout les jeunes de Niamey s’apprêtent à célébrer le nouvel an à travers des réveillons et autres activités récréatives.   

A l’occasion, une équipe de l’ANP a sillonné la ville de Niamey pour constater l’ambiance qui règne dans les différents coins de la ville.

‘’Cette année, l’ambiance est un peu timide, car la clientèle se fait un peu rare. L’an passé à pareil moment, j’étais à la 13ème cliente, et mon salon était plein des clientes qui attendent leurs tours. Mais aujourd’hui, comme vous le constatez de vous-même, il n’y a que 2 filles en attente et je suis à ma 3eme cliente depuis le matin’ ’ déclare Rachida Khalilou Maiga, responsable d’un salon de coiffure pour femmes au quartier Banifandou de Niamey.

Quant à Haouaou koda, une spécialiste de make-up à domicile au quartier cité des députés, elle n’a pas beaucoup de rendez-vous cette année comme les années antérieures.

 ‘’Vraiment cette année, nous n’avons pas beaucoup de clientes pour le maquillage make-up. Depuis ce matin, j’ai seulement 3 rendez-vous. Nous, ici, c’est surtout après la prière du magrib que les filles commencent à venir’’ z indiqué Haouaou qui pense que ce manque de clientes est, peut-être, dû à la situation actuelle, dont tout le monde se plaint relativement au manque d’argent.

‘’Sinon cette année est différente des autres. Mais peut-être d’ici 20 heures d’autres clientes vont venir avec leurs copains qui, généralement, amènent les filles pour qu’elles se fassent belles cette nuit.’’ A-t-elle poursuivi.

Par contre, dans les marchés de la capitale, on constate des attroupements surtout du côté des tailleurs et autres revendeurs de Tissus, particulièrement chez les vendeurs des prêts à porter, de la volaille et des condiments. Plusieurs jeunes, surtout les filles, se bousculent afin de faire les derniers achats des habits de sortie. 

Pour beaucoup de femmes rencontrées au marché Dar-es Salam, elles sont plus au niveau des vendeurs de la volaille et des condiments. Et selon quelques-unes, elles sont au marché pour bien préparer le réveillon en famille avec un repas copieux.

 Du coté des salles de jeux et de spectacles, restaurants, les préparatifs bons vont bon train et on constate également, à travers les artères de la ville, un mouvement non habituel et surtout plusieurs centres commerciaux et magasins bien embellis avec des décorations lumineuses.

AOM/AS/ANP 0184 décembre 2021