Aller au contenu principal

Parlement de la CEDEAO : Les télécommunications, facteurs de développement au centre d’une réunion délocalisée de l’institution à Accra

Niamey, 27 juil (ANP)-Le parlement de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers sa commission mixte Affaires politiques, tient à Accra au Ghana, une réunion délocalisée sur le thème ‘’Rôle des télécommunications et des technologies de l’information dans la réalisation du développement régional, de la paix, de la sécurité et des droits humains’’.

Cette réunion qui se déroulera du 27 au 31 juillet vise à ‘’analyser les voies et moyens susceptibles de trouver des solutions durables aux problématiques d'itinérance téléphonique, de paix, de sécurité et des droits humains pour un progrès partagé dans la région ouest africaine’’ indique un communiqué du parlement de la CEDEAO dont l’ANP a reçu copie.

Elle offre également l’occasion aux  parlementaires régionaux de ‘’discuter des opportunités mais aussi des risques liés à l’utilisation non sécurisée des technologies de l’information et de la communication’’ précise le communiqué.

Le même communiqué du parlement de la CEDEAO rappelle que ‘’la vague actuelle de changement technologique a créé de nouvelles opportunités de coopération multilatérale dans une panoplie de domaines, notamment le développement durable, la prévention des conflits, les réponses humanitaires et les opérations de paix’’.

Cependant, ce développement de ces nouvelles technologies de l’information ne va pas sans conséquence car il est constaté le développement parallèle du phénomène de ‘’la cybercriminalité transnationale qui représente une sérieuse menace au développement des entreprises’’.

C’est pourquoi le parlement de la CEDEAO a placé cette thématique au cœur de ses ‘’préoccupations’’ en organisant cette réunion délocalisée à Accra sur cette thématique.    

Rappelons que le parlement de la CEDEAO est composé de 115 députés dont le Nigeria dispose de 35 sièges, le Ghana 8, la Côte d’Ivoire 7, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger et le Sénégal ont 6 sièges chacun. Les autres pays à savoir le Bénin, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, le Libéria, la Sierra Leone et le Togo ont 5 sièges chacun.

AS/ANP 0151 juillet 2021