Aller au contenu principal

Ouverture à Tahoua d'un atelier de vulgarisation de la politique nationale de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes

Tahoua, 4 Sept (ANP)-Le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Tahoua, M. Sani Abdoulaye a présidé, ce samedi 4 septembre 2021, en présence du conseiller technique du Ministre de l'action humanitaire et de gestion des catastrophes, la cérémonie d'ouverture d'un atelier de vulgarisation de la politique nationale de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes.

Cet atelier, d'une journée, est organisé par le Ministère de l'action humanitaire et de la gestion des catastrophes avec l'appui du programme alimentaire mondial (PAM).

Cette session de formation  regroupe une vingtaine des participants issus des services techniques de l'État, des ONG, des  projets, et des associations de développement.

Elle vise à vulgariser la politique nationale en matière de la gestion des crises et des catastrophes en portant à la connaissance des différents partenaires le contenu de cette politique pour une meilleure collaboration en vue d'atteindre les objectifs communs.

Dans son allocution à cette occasion, le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Tahoua a tenu à remercier tous les participants pour leur présence à cette cérémonie et a souhaité aux membres de la mission la chaleureuse et cordiale bienvenue et un bon séjour dans la cité de l’Ader.

Le Secrétaire général adjoint a rappelé que ‘’le Niger fait face ces deux dernières décennies à la manifestation de plus en plus récurrente des risques et catastrophes de diverses natures, engendrant des pertes considérables et rendant encore plus vulnérables les populations’’.

Ces aléas sont, a-t-il souligné, liés aux catastrophes de diverses natures notamment aux déplacements forcés des populations consécutives aux incursions des groupes terroristes nécessitant des interventions d'urgence humanitaire, à la croissance démographique accélérée, au changement climatique.

Les conséquences de tout cela, a-t-il poursuivi, sont ‘’les dommages et pertes importantes sur les moyens de subsistance de la population, les infrastructures et sur l'environnement de manière générale’’.

C'est pourquoi, a-t-il ajouté, ‘’le gouvernement a procédé à l'élaboration et l'adoption d'une politique humanitaire et de gestion des catastrophes pour répondre efficacement à la récurrence des crises humanitaires’’.

L'objectif général de cette politique, conformément au Programme de Renaissance Acte Ill du Président de la République Mohamed Bazoum, est de bâtir une résilience plus durable, conciliante un relèvement et développement notamment en zones de conflit, de mieux assurer l'accès au foncier aux groupes sociaux spécifiques et disposer d'un système d'alerte précoce et de réponse spécifiques aux systèmes pastoraux.

Enfin, le Secrétaire général adjoint du gouvernorat de Tahoua a adressé ses remerciements aux partenaires du Niger et plus singulièrement le PAM.

TSA/AS/ 026 septembre 2021