Aller au contenu principal

Ouverture à Niamey d’une Conférence Régionale sur les médias et la migration

Niamey, 06 Sept (ANP)- Une Conférence Régionale sur les médias et la migration s’est ouverte, ce mardi 6 septembre 2022 à Niamey, sur le thème « Médias et Voix de la Migration en Afrique de l’Ouest et du Centre.

C’est le Ministre de la Communication, chargé des relations avec les institutions, M. Mahamadou Lawali Dandano, représentant le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou, qui a présidé l’ouverture de cette conférence régionale à laquelle prennent part plusieurs participants venus du Cameroun, de la Cote d’Ivoire, du Ghana, du Mali, de la Guinée Conakry, du Sénégal, du Nigéria et du Niger.

Ces pays, note-t-on, sont les bénéficiaires du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », mené par l’UNESCO dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement.

L’objectif de cette conférence est de mobiliser les parties prenantes pour engager la réflexion et définir les stratégies permettant de favoriser le développement en Afrique de l’Ouest et du Centre, des narratifs diversifiés et une représentation inclusive de la mobilité humaine.

C’est aussi de garantir l’accès à l’information complète sur la migration en général, de promouvoir la migration régulière ainsi que le respect des droits et de la dignité des migrants.

Trois (3) jours durant les participants débâteront sur quatre principales thématiques, à savoir les enjeux et défis de la diversité des voix de la migration dans les médias ; les médias et la représentation de la migration et des personnes migrantes ; la production de contenus éditoriaux sur la migration et les facteurs d’influence et l’importance de l’accès à l’information complète et de qualité sur la migration.

Il est attendu de ces travaux, l’adoption d’une déclaration dite ‘’Déclaration de Niamey‘’ sur les médias visant à favoriser l’accès à l’information complète et crédible ; l’adoption d’un plan d’action et de recommandations visant à favoriser l’engagement des médias pour la diversification des narratifs sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre ; ainsi que le partage d’expériences de bonnes pratiques en matière de traitement de l’information sur la migration à l’attention des jeunes et des femmes.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre en charge de la Communication a indiqué que « le Niger est heureux d’accueillir les assises de cette conférence régionale, car c’est une occasion supplémentaire de replacer la question migratoire au cœur des préoccupations de la communauté internationale ».

Selon le Ministre Lawaly Dan Dano, « La migration est un défi majeur auquel le Niger est confronté sous diverses formes, car le Niger constitue un véritable carrefour d’échanges et de rencontres des peuples entre l’Afrique du Nord et l’Afrique Sub-saharienne, et en raison de cette position géographique, il est devenu le théâtre d’intenses mouvements de personnes et de leurs biens ».

‘’C’est ce qui favorise alors l’enrichissement mutuel des valeurs, des expériences et des cultures ‘’, a-t-il ajouté.

Aussi, a déclaré le Ministre Dan Dano, « je puis vous assurer de l’engagement du Gouvernement du Niger à mener le plaidoyer nécessaire auprès de plus hautes autorités des huit (8) pays concernés par le projet pour que la Déclaration de Niamey, le plan d’actions et les différentes recommandations issus de la conférence régionale soient pris en compte et traduits en actes ».

Il a, enfin, réitéré la gratitude du gouvernement nigérien au ministère italien de Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement pour les efforts déployés aux cotés des Etats bénéficiaires du projet, avant de faire part de leur sincère appréciation à l’ensemble de la délégation de l’UNESCO, des experts du comité scientifique, du comité d’organisation et du personnel de l’ANEC  pour leurs précieuses contributions à la tenue de cette conférence.

Le Sous-Secrétaire Général de l’UNESCO pour la Communication et l’Information, Dr Tawfik Jelassi a, pour sa part, indiqué que grâce au projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la migration », l’UNESCO a renforcé les capacités de plusieurs centaines de médias (radio, télévision, presse écrite et presse en ligne) et de 800 professionnels en matière d’identification et de traitement de différents sujets relatifs à la migration.

Aussi, a-t-il ajouté, « les médias à travers les représentations et les narratifs qu’ils véhiculent sur la migration,  peuvent normaliser, perpétuer ou remettre en question les idées, stéréotypes, attitudes et comportement du public par rapport à la migration ».

Une étude récente de l’UNESCO, sur le contenu des médias et la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, révèle une faible diversité dans les narratifs qui sont d’ailleurs dominés par la migration irrégulière.

L’étude note aussi une représentation insuffisante des personnes migrantes et des parties prenantes à la migration.

Auparavant, l’Ambassadrice de l’Italie au Niger, Mme Emilia Gatto s’est dite très ravie de cette participation de haut niveau à cette conférence parce que son pays est un pays de migration.

Le 2ème vice-président du conseil de ville de Niamey, M. Djibo Hamidou a, dans son mot de bienvenue, rappelé l’historique de la ville de Niamey aux participants.

Notons que la cérémonie d’ouverture de la conférence s’est déroulée en présence des Présidents des Institutions de la République, de membres du Gouvernement, des Gouverneurs des régions, des membres du corps diplomatique, des cadres centraux et régionaux des médias, des délégués de l’UNESCO ainsi que de plusieurs autres invités.

ADA/AS/ANP 0037 septembre 2022