Aller au contenu principal

Ouallam : La Résilience de la Commune face au contexte sécuritaire

Niamey, le 9 juin ( ANP)- située à une centaine de km de Niamey la capitale nigérienne, la capitale du Zarmaganda, la commune urbaine de Ouallam, est le chef-lieu du département du même nom.

Elle est l'une des quatre communes que compte le département de Ouallam.

Elle couvre une superficie de 1784,40km2, pour une population estimée à 90 252 habitants dont 15 726 habitants pour le chef-lieu.

Autrefois, milieu extrêmement boisé et riche en espèces fauniques et floristiques d'où le nom « Willim» qui signifie forêt, devenu Ouallam.

Elle a vu ses ressources au fur et à mesure se dégrader de façon drastique sous l'effet combiné de l'homme et des aléas climatiques.

La Commune Urbaine de Ouallam a connu également une importante mutation par la présence des réfugiés (plus de 6 000 personnes) et l'arrivée massive des déplacés internes (plus de 7000 personnes).

Selon le Maire de la commune Urbaine, M. Abdoul Karim Moussa, cette mutation n'est pas sans conséquence sur ‘’la vie socioéconomique dont entre autres, le Problème d'eau dans la ville’’.

En effet, la ville de Ouallam dispose d'un seul château d'eau (exploitation SEEN) qui date de 1975, alors que Ouallam n'était que village, d'où la nécessité d'avoir ‘’un second château d'eau’’ indique le Maire Abdoul Karim.

Sur le plan sanitaire, le Maire a souligné ‘’la Surcharge des structures de santé (CSI et HD).

S’impose la nécessité non seulement de continuer ‘’l'appui de ses structures en intrants et en personnel pour les amener à répondre efficacement aux différentes sollicitations des populations, mais aussi la création d'un CSI de Type 2 sur la route de Dingazi’’ précise-t-il. 

AOM/SML/ANP/065/JUIN 2022