Aller au contenu principal

Niger : Ouverture de la 2ème Session Ordinaire au titre de l’année 2020 du Parlement nigérien

NIAMEY, 25 Septembre (ANP) - Le Président de l’Assemblée Nationale du Niger, M. Ousseini Tinni, a présidé, ce vendredi 25 septembre 2020 à l’Hémicycle de l’Institution, sis Place de la Concertation de Niamey, l’ouverture des travaux de la 2ème Session Ordinaire au titre de l’année 2020 du Parlement nigérien.

C’était en présence du Premier Ministre et Chef du Gouvernement nigérien, des Présidents des Institutions de la République, des Membres du Gouvernement, des Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales, des Députés, du Secrétaire Exécutif du Comité Interparlementaire du G5 Sahel, et de plusieurs autres invités.

Cette session ordinaire, note-t-on, est la toute dernière de cette 2ème Législature de la 7ème République du Niger. Pour le Président Ousseini Tinni, elle constitue un motif de grande satisfaction, celui du devoir accompli et d’avoir contribué au renforcement de la démocratie nigérienne à travers la création d’une importante législation structurante.

Pour lui et même si ce n’est pas encore l’heure du bilan, « cette législature aura atteint ses principaux objectifs parlementaires, tout en préservant la sérénité entre tous les élus et surtout les rapports républicains des plus cordiaux avec le Gouvernement et toutes les autres institutions de l’Etat ».

Abordant les questions d’actualité, notamment les inondations qui ont causé des pertes en vies humaines et des dégâts matériels énormes au Niger, le Président de l’Assemblée Nationale a réitéré la compassion du Parlement à l’endroit des victimes, tout en les rassurant du fait que « la Représentation nationale suit avec toute l’attention requise les efforts du Gouvernement, des autorités municipales et de toutes les bonnes volontés pour porter remède aux inconvénients que les excès hydriques leur ont engendrés ».

Le Président de l’Assemblée Nationale a également évoqué la rentrée scolaire prévue le 15 octobre 2020, les conséquences de la pandémie de la Covid-19, la campagne électorale qui s’annonce avec l’organisation des élections générales et locales, la situation sécuritaire, avant d’annoncer que cette session sera principalement marquée par l’examen et le vote de la loi de règlement 2018 et de la loi de finances 2021.

KPM/ANP-0142 Septembre 2020