Aller au contenu principal

Niger : Le Premier Ministre fait le point des discussions issues de la séance de travail avec la délégation des Nations Unies pour les droits de l’Homme

Niamey, 03 Déc (ANP)- A l’issue de la séance de travail entre les membres du Gouvernement nigérien et la délégation du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme, ce vendredi 03 décembre 2021, le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a fait la synthèse des discussions.

Au cours de cette séance de travail  les participants ont passé en revue les conséquences de la situation sécuritaire et du changement climatique sur les droits humains au Niger.

‘’Je voudrais tout d’abord dire que nous avons été très honorés de la visite de Mme Michelle Bachelet haut-commissaire des Nations-Unies pour les Droits de l’Homme’’, a déclaré le chef du Gouvernement, selon lui qui ‘’le Niger joue un grand rôle dans la promotion des Droits de l’Homme et dans leur protection au niveau du système des Nations-Unies, car il est  actuellement membre du Conseil de Sécurité de l’ONU et assure la présidence’’.

A ce titre il a engagé un certain nombre d’initiatives notamment la protection de l’éducation des enfants dans le contexte d’insécurité qui a fait l’objet d’une résolution au niveau des nations unies.

Aussi, a-t-il ajouté ‘’du point de vue cadre législatif et réglementaire, le Niger a ratifié presque l’essentielle des conventions internationales de protection des Droits humains, il est à jour dans la production de son rapport et apporte une attention particulière aux différentes recommandations qui sont formulées’’.

En ce qui concerne le Ministère de l’intérieur, ‘’l’accent a été mis sur le respect par nos Forces de défense et de sécurité (FDS) des Droits Humains et sur la formation de qualité qui leur a été assurée dans ce domaine’’.

Le Ministre de la Justice a, pour sa part, rappelé tout le cheminement que le Niger a pris pour rattraper les retards dans la production et la défense de ce rapport.

La Ministre de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant, elle, a, à son tour, rappelé la situation des différents programmes en cours dans ce domaine et les avancées significatives notamment en termes de promotion du Niger.

Dans son intervention, le Ministre en charge de l’action humanitaire a, quant à lui, fait le point de la situation et de l’impact des situations sécuritaires et climatiques.

Abordant la question relative à l’éducation, le Ministre a indiqué que ‘’616 écoles sont fermées du fait de l’insécurité et plus de 55.000 enfants  ne vont plus à l’école’’.

Et en fin, au niveau du Ministère de l’environnement, ‘’nous avons noté que le Niger vient d’adopter sa convention déterminée, au niveau national, révisée avec un important programme d’atténuation et d’adaptation qui sera conduit sur financement interne du Niger, et d’autres part, sur une contribution que nous attendons du système international’’ a poursuivi le Premier Ministre.

‘’C’est alors ce qui ressort de cette rencontre’’ a conclu Ouhoumoudou Mahamadou qui a annoncé  que de ‘’cette visite, vous retenez que le Niger est très engagé dans  la promotion et la protection des droits humains et qu’il a besoin du soutien du système des Nations Unies’’.

Il a enfin remercié la délégation avant de leur souhaiter bon séjour au Niger.

ADA/AS/ANP 0040 décembre 2021