Aller au contenu principal

Niger: Le Gouvernement envisage le recrutement direct de 334 enseignants scientifiques et 2150 enseignants contractuels

Niamey, 14 octobre (ANP) - Le Gouvernement du Niger a décidé, ce jeudi 14 octobre 2021, du recrutement direct de 334 enseignants scientifiques issus des établissements d'enseignement supérieur de formation initiale d’enseignants. Ce recrutement vise à réduire le déficit criard en professeurs de mathématiques, de physique-chimie et de sciences de la vie et de la terre au niveau de l’enseignement secondaire.

 

En plus de ces enseignants scientifiques, le Gouvernement dit également procéder au recrutement de 2150 enseignants contractuels, de profils conformes aux disciplines enseignées et jugés efficaces à l’issue de l’évaluation des enseignants du secondaire effectuée en novembre 2020.

 

Ces enseignants, précise le communiqué du Gouvernement, seront choisis selon les priorités du Ministère de l’éducation nationale. Le tout est de promouvoir la qualité des enseignements/apprentissages et d’implémenter la culture de l’évaluation.

 

Pour accompagner ces mesures, le Gouvernement a aussi décidé d’instaurer un Service Civique National (SCN) obligatoire de deux (2) ans pour tous les diplômés de l’enseignement supérieur. Cette mesure vise, au-delà du développement du civisme des jeunes nigériens, à mettre à la disposition des ministères en charge de l’éducation des diplômés de haut niveau de compétences.

 

En outre, le Gouvernement nigérien procédera à l’allocation de la plus grande proportion des Appelés du Service Civique National au secteur de l’éducation et de la formation. Ce qui lui permettra de résorber le déficit d’enseignants dans tous les ordres et types d’enseignement. 

 

Il s’agit, précise-t-on, de mettre à la disposition des écoles primaires et des établissements de l’enseignement secondaire général, technique et professionnel des diplômés de niveau supérieur après une formation pédagogique de quarante-cinq (45) jours. 

 

Notons que la mesure qui institue pour la première fois le service civique national au profit de l’enseignement primaire est en cohérence avec la réforme des écoles normales d’instituteurs visant à relever le niveau d’entrée des élèves-maitres qui passe du BEPC au Baccalauréat.

 

Toutes ces décisions, note-t-on, ont été prises conformément aux engagements du Président nigérien contenus dans le Programme de Renaissance Acte 3, volet « Développement du capital humain » et au regard de sa volonté hautement exprimée en faveur de la valorisation de la fonction enseignante par le biais de la professionnalisation du personnel et d’une offre de perspective de carrière aux enseignants.

ADA/KPM/ANP- Octobre 2021