Aller au contenu principal

Niger : Le gouvernement compte porter à 30%, d’ici 2026, le taux d’accès des ménages à l’électricité

Niamey, 26 Mai(ANP)-Le gouvernement Nigérien s’engage à porter le taux d’accès des ménages à l’électricité à 30% à l’horizon 2026 à travers plusieurs actions majeures déclinées dans la déclaration de politique générale du Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou.

En fais   ant sa présentation devant les députés, le premier ministre a indiqué qu’au niveau du secteur de l’énergie, le développement des infrastructures vise l’amélioration du taux d’accès à l’électricité et la promotion de l’énergie de cuisson propre.

M. Ouhoumoudou Mahamadou d’annoncer que l’engagement de son  Gouvernement consiste à porter le taux d’accès des ménages à l’électricité à 30% à l’horizon 2026 à travers plusieurs actions majeures, notamment l’opérationnalisation du programme de développement de production et de transport d’énergie par la mise en service de la centrale hydroélectrique de Kandadji ; la construction des lignes d’interconnexion régionales et sous régionales en vue d’assurer la disponibilité de l’énergie abordable et durable.

Il y a également la construction de la 1ère phase de la centrale thermique de Salkadamna de 200 Mégawatts ; la construction de deux nouvelles tranches de 25 Mégawatts chacune à la  SONICHAR ; et la construction des centrales solaires photovoltaïques de10 à 50 Mégawatts dans les régions du pays.

Pour ce cas spécifique du solaire, l’objectif est d’améliorer sa part dans le mix énergétique d’au moins 15% en 2026.

D’après le chef du gouvernement, ‘’Ces efforts vont contribuer à répondre à la demande des ménages et à maintenir le gain de compétitivité de l’économie nationale en rendant l’énergie abordable, durable et disponible’’.

M. Ouhoumoudou Mahamadou d’expliquer que le développement des infrastructures énergétiques vise également la promotion de l’énergie de cuisson propre et que l’objectif étant de lutter contre la déforestation et la dégradation du couvert végétal.

‘’Les principales actions comprennent la vulgarisation des foyers améliorés et la promotion de l’utilisation du gaz butane’’, a-t-il dit.

Selon le chef du gouvernement, d’autres actions de substitution du bois seront développées par la production du charbon minéral et sa transformation en briquettes afin de proscrire toute coupe de bois.

A cet effet, il est prévu entre autre, la restructuration et la réhabilitation de la Société Nigérienne de Carbonisation du Charbon Minéral; la construction d’une unité de production de 50.000 tonnes de briquettes de charbon carbonisé par an à Tchirozérine ; et la construction d’une unité à Salkadamna d’une capacité de 100.000 tonnes par an.

AIO/AS/ANP 0159 mai 2021