Aller au contenu principal

Niger : La 2ème édition de la ‘’Journée du Paysan’’ célébrée dans un contexte de déficit céréalier

NIAMEY, 25 nov (ANP) – Le Président de la République Bazoum Mohamed a présidé, ce jeudi 25 novembre 2021 à Margou Béné, dans la Commune rurale de Birni N’Gaouré (région de Dosso), la 2ème Édition de la Semaine du Paysan.

Cette édition a pour thème "Rendre attractif le secteur Agro-Sylvo-Pastoral et Halieutique dans un contexte de changement climatique et d’insécurité". Elle est une initiative de la Plateforme Paysanne du Niger, en collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux du secteur de l’agriculture.

Dans le discours qu’il a lu à cette occasion, le Ministre de l’Agriculture Dr Alambedji Abba Issa a indiqué que la Journée du Paysan « se tient aujourd’hui dans un contexte particulier avec la campagne agro sylvo pastorale et halieutique 2021 qui n’a pas répondu aux attentes de nos laborieuses populations rurales ».

A l’issue de toutes les actions de préévaluation de la campagne 2021 entreprises par le Gouvernement, les résultats provisoires ont fait ressortir des bilans céréaliers et fourrager lourdement déficitaires, mettant en situation d’insécurité alimentaire plusieurs millions de nigériens et des têtes de cheptel.

« Grâce à la clairvoyance du Président de la République, et à son esprit d’anticipation, le Projet de Plan d’urgence est aujourd’hui prêt et attend son adoption par le gouvernement, six semaines seulement après l’alerte du 7 octobre 2021 ».

Cette journée est donc une occasion de rencontre entre la paysannerie nigérienne et les décideurs politiques. Elle est conçue comme un cadre de dialogue direct, franc et sincère entre décideurs politiques au plus haut niveau et les productrices et producteurs, sans intermédiaire.

Le Président de la Plateforme paysanne, Djibo Bagna a également prononcé un discours dans lequel il a rappelé que les paysans, pasteurs et producteurs du Niger représentent environ 80% de la population active et 40% du PIB du pays.

Il a émis le souhait à l’endroit du Président de la République d’institutionnaliser la Semaine du Paysan mais aussi sur la nécessité d’améliorer et d’accélérer le financement au crédit agricole par le biais de la BAGRI et du FISAN.

« Nous encourageons fortement l’initiative de l’Etat à créer deux usines de mélange des engrais et la création d’une usine pour l’exploitation du phosphate de Tahoua », a-t-il ensuite soutenu.

La plateforme souhaite aussi « une meilleure implication et la responsabilisation des exploitations familiales et leurs organisations paysannes dans la définition et la mise en œuvre des projets et programmes publics, et autres partenaires face aux effets du changement climatique financés par le Fonds Climat Vert ».

Djibo Bagna n’a pas aussi manqué de faire le plaidoyer sur la Politique foncière, la transhumance et les problèmes liés à l’insécurité, mais également sur la sécurité alimentaire.  

Le Président de la République a ensuite effectué une visite des stands érigés par les membres de la Plateforme paysanne, avant d’inaugurer la plaque de la Maison du Paysan dédiée à Feu Dr Botorou Ouendeba, qui fut haut commissaire à l'initiative 3N.

SML/KPM/ANP-Novembre 2021