Aller au contenu principal

Niger : L’INS vulgarise les résultats d’une enquête sur la collecte des données Socio-économiques de bases dans dix communes minières et pétrolières

Niamey,17 sep(ANP)-L’institut National de la Statistique (INS) a procédé, ce vendredi 17 septembre 2021 à Niamey, au lancement de la vulgarisation du rapport de l’enquête sur la  collecte des données socio-économiques de base dans dix(10) communes minières et pétrolières du Niger .

Cette enquête, menée par l’INS avec l’appui du Programme d’Appui à la Gouvernance Démocratique (PAGOD) fiancé par la coopération suisse, a concerné les communes d’Agadez ; d’Arlit ; de Diffa ; de Gotheye ; de Malbaza ; de N’gourti ; d’Olléléwa ; de Tanout ; de Tchirozerine et de Tillabéri.

L’objectif général  de cette enquête  du PAGOD était de collecter des données socio-économiques  afin de disposer au niveau local et régional d’un outil de dialogue, de planification, de redevabilité, de transparence et de contrôle citoyen, permettant ainsi aux élus locaux, aux citoyens, aux autorités, aux organisations de la société civile, aux partenaires techniques et financiers, d’être mieux éclairés sur le niveau des indicateurs de base qui en sont issus et d’agir en connaissance de cause.

En lançant les activités de l’enquête, la Secrétaire générale de l’INS,  Mme. Omar Haoua a annoncé qu’en plus, ‘’des conférences publiques seront organisées au niveau des régions et communes concernées pour présenter les résultats aux principaux acteurs que sont les conseils régionaux et communaux afin qu’ils s’en approprient  pour un meilleur suivi et évaluation des actions qui sont menées dans le cadre du PAGOD’’.

 La Secrétaire générale de l’INS de faire comprendre que  ‘’ces résultats sont issus de la collecte des données sur le terrain, qui a durée quinze (15) jours et a été réalisée à l’aide des tablettes, ce qui a permis d’avoir les premiers résultats dans un délai relativement court’’.

Selon Mme. Omar Haoua, ces résultats sont issus des données collectées auprès des ménages ; des communautés villageoises et au niveau des communes. Ils seront exposés aux participants et feront  ressortir la répartition en pourcentage par commune des ménages enquêtés selon, l’âge, le sexe du chef de ménage, l’utilisation des services de la gendarmerie et de la police, le jugement sur la situation sécuritaire dans la localité, la répartition en pourcentage par commune des ménages enquêtés selon leur connaissance des activités minières.

Pour sa part, le coordonnateur par intérim du PAGOD, Mme. Mariame Yacine a indiqué que ‘’ce rapport est un outil de référence pour tous les acteurs de développement en général et particulièrement les élus locaux en vue d’un épanouissement en milieu des communes et sert  ainsi d’outil de plaidoyer et de redevabilité, et permet également aux populations de continuer à  jouer pleinement leur rôle de contrôle de l’action publique’’.

En recevant le rapport de ladite enquête, le Directeur Général de la décentralisation et des Collectivités territoriales  au ministère de l’intérieur, M. Moussa Oumarou  a remercié  les acteurs  de cette enquête qui sont entrain d’aider son ministère à avoir ‘’une meilleure connaissance des collectivités territoriales’’.

M. Moussa Oumarou a, par la suite, souligné qu’à travers ces résultats,  les exécutifs de ces collectivités  concernées ont toutes les informations au plan économique et social pour pouvoir décider judicieusement en connaissance de cause dans l’intérêt de leurs populations.

AIO/AS/ANP 0124 septembre 2021