Aller au contenu principal

Niamey : Signature d’un accord entre la Suisse et le Niger portant sur le Mécanisme du Fonds Commun du Programme Sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement

Niamey, 21 Janr(ANP)- Le Gouvernement du Niger et la Confédération  Suisse ont signé, dans la matinée de ce vendredi 21 janvier 2022 à Niamey, un accord portant sur le Mécanisme du Fonds Commun du Programme Sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement.

Le document a été paraphé par le Ministre d’Etat Nigérien, Ministre des affaires Etrangères et de Coopération, M. Massaoudou Hassoumi et l’Ambassadeur de la Confédération Suisse au Niger avec Résidence à Abuja (Nigeria), M. Georg Steiner.

Cet accord a pour objectif général d’assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour toute la population du Niger, en assurant un accès universel et équitable à l’eau potable et à un coût abordable à l’horizon 2030.

Dans son allocution, le Ministre Nigérien des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Massaoudou Hassoumi s’est dit ‘’honoré’’ de procéder à la signature du présent accord, qui porte sur le Mécanisme du Fonds Commun du Programme Sectoriel Eau , Hygiène et Assainissement pour la période allant du 12 janvier 022 à décembre 2023.

Financé par la confédération Suisse, à hauteur de quatre (4) millions de francs suisses (CHF 4.000.000), soit l’équivalent de deux milliards quatre cent millions de francs CFA ( 2.400.000.000 fcfa ), le programme à base de l’accord , objet de la présente cérémonie, a pour objectif général d’assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et assainissement pour toute la population du Niger , en assurant un accès universel et équitable à l’eau potable a un cout abordable à l’horizon 2030 » a-t-il expliqué.

M. Massaoudou a précisé qu’il s’agit « d’un programme très important  pour le Niger en ce qu’il cadre parfaitement avec le programme de la renaissance acte 3 ; avec comme cible l’accès à l’eau potable pour tous ».

Pour le premier responsable de la diplomatie nigérienne,  « Ce programme s’inscrit également dans la droite ligne de la volonté affichée des plus hautes Autorités de notre pays à poursuivre la mise en œuvre du programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement afin d’améliorer l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement ».

« Cette contribution financière de votre pays au Mécanisme du Fonds commun du programme sectoriel, Eau, Hygiène et Assainissement, témoigne éloquemment de l’excellence de la coopération et de l’engagement résolu de la confédération suisse à accompagner le Niger dans l’attente des objectifs de développement’’ a-t-il indiqué tout en soulignant qu’elle s’inscrit dans « la logique des interventions suisses au Niger dans plusieurs domaines, après notamment le financement du programme Hydraulique Rurale d’Appui au secteur Eau et Assainissement ( PHRASEA) à hauteur de 16.240.000 de francs suisses pour la période 2012-2015 et de 15000.000 de francs suisses pour la période 2016-2020 ».

Pour sa part, l’Ambassadeur de la Confédération Suisse au Niger, M. Georg Steiner a rappelé que « la coopération suisse, depuis 40 ans, accompagne le Niger dans différents secteurs de son développement socioéconomique, qu’il s’agisse de l’éducation, de la formation professionnelle, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de la gouvernance et de la décentralisation ».

« Cette contribution supplémentaire au Mécanisme du Fonds Commun  de 4 millions  CHF, pour la  durée 2022-2023, est un  bon mécanisme qui canalise les contributions des PTF pour appuyer l’implémentation du cadre national sur l’eau et l’assainissement, ‘’Programme Eau, Hygiène et Assainissement’’ pour la période 2016-2030 (PROSEHA) » a expliqué l’Ambassadeur Georg.

Le diplomate suisse a précisé que « cette contribution, de deux ans, a un caractère pilote qui vise à exploiter la fonctionnalité d’un mécanisme national relativement nouveau et qui vise à avancer la décentralisation du secteur de l’hydraulique ».

« A l’issu de cette phase pilote, si des progrès satisfaisants sont obtenus, ce dont je ne doute point, les interventions suisses dans le secteur, à travers des mandataires, seront progressivement remplacées par des contributions au Mécanisme du fonds Commun de l’Hydraulique, dans une logique d’appui accru des structures nationales’’ a, enfin, rassuré l’Ambassadeur Suisse au Niger, M. Georg Steiner.

ISA/AS/ANP 0072 janvier 2022