Aller au contenu principal

Niamey : Réunion des ministres de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche de l’UEMOA

Niamey, 22 Oct(ANP)-Les ministres de l’agriculture ; de l’élevage et de la pêche de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont tenu, le jeudi 21 octobre 2021 à Niamey, la 10ème Réunion du Comité de Haut Niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La cérémonie officielle d’ouverture des travaux a été marquée par l’allocution de bienvenue de M. Abdoulaye Diop, président de la Commission de l’UEMOA et le discours d’ouverture de M.Abba Issa Alambedji, ministre nigérien de de l’agriculture.

Au cours de cette rencontre , les ministres ont examiné et adopté le rapport de la réunion préparatoire, tenue du 18 au 20 octobre 2021 à Niamey, des experts chargés de l’agriculture , de l’élevage et de l’environnement, indique le communiqué final de la rencontre dont copie est parvenue à l’ANP.

Le document annonce que les participants ont noté les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations de la 9ème réunion du Comité de Haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la situation agricole et alimentaire de la région.

Ils ont aussi salué les efforts mobilisés par les différentes parties prenantes pour la mise en œuvre effective des recommandations, condition essentielle pour endiguer durablement les préoccupations d’insécurité alimentaire et nutritionnelle récurrentes dans la région, indique le communiqué.

A l’issue de cette réunion, rapporte le même communiqué, les ministres ont formulé des recommandations qu’ils vont soumettre au Comité de Haut Niveau notamment à l’endroit des Etats membres, la mise en place d’un dispositif opérationnel de suivi des recommandations et de leurs effets sur le terrain ; la facilitation des échanges de produits agricoles entre les pays afin de contenir la flambée des prix liée au déficit probable de la campagne agropastorale 2021-2022 ; la mise en place des mécanismes de veille sur les prix des denrées alimentaires afin d’anticiper la formulation et la mise en œuvre de mesures appropriées en faveur des ménages les plus vulnérables.

A l’endroit de la commission de l’UEMOA,  les ministres ont demandé de conduire un bilan participatif des activités du CHN-SAN sur les dix (10) ans avec les Etats membres et les acteurs (acquis, faiblesses et pistes d’amélioration) ; et de mettre en place un mécanisme opérationnel de suivi évaluation et de redevabilité des résultats et impacts du comité, de mener un plaidoyer pour améliorer la participation des ministres au CHN-SAN ; et enfin de renforcer le dialogue et la concertation avec les faitières des organisations professionnelles agricoles (OPA) autour des activités agro-sylvo-pastorales et halieutiques.

Aux partenaires techniques et financiers, les ministres de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement de l’UEMOA ont demandé d’Appuyer les Etats membres dans la mise en œuvre des plans nationaux de réponses et leurs initiatives de renforcement de la résilience.

Ils ont également souligné, à l’intention des organisations de la société civile, aux participants la nécessité de  conduire des actions de plaidoyer, d’informations, de sensibilisation, de mobilisation des acteurs, et de capitalisation des bonnes pratiques.

Au cours de cette rencontre, les ministres se sont félicités de la disponibilité constante du président de la république du Niger, M. Bazoum Mohamed à porter le comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle vers l’achèvement de son mandat relatif à l’éradication de la faim et la famine dans la région.

Ils ont en outre rendu un hommage à M. Issoufou Mahamadou ancien président du Niger et du comité de haut niveau qui a lancé les activités dudit comité avec leadership et engagement personnel.

Outre les ministres en charge de l’agriculture et de l’élevage, la réunion a enregistré la présence notamment du Haut commissaire à l’initiative 3N ; des représentants de la commission de l’UEMOA ; de la CDEAO ; de la BCEAO ; du CILSS, du représentant du Club des amis du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest  et du représentant  résidant de la FAO au Niger.

AIO/AS/ANP 0149 octobre 2021