Aller au contenu principal

Mini-sommet de la CEDEAO sur le Mali : La transition politique durera 18 mois et le CNSP sera dissout

Niamey, 16 sept (ANP)- La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a convoqué, le 15 septembre 2020, un mini-sommet sur la situation sociopolitique du Mali à Accra au Ghana sous la Présidence de Nana Akufo-Addo, président en exercice de l’institution communautaire. 

Le communiqué final de ce mini-sommet indique qu’au Mali ‘’la transition  sera dirigée par un président et un premier ministre civils qui seront incessamment désignés, et dès le début de la transition politique, le CNSP sera dissout’’.

Les Chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO annoncent que ‘’les sanctions imposées au Mali seront levées dès la nomination effective du Président et du Premier Ministre de transition’’.

Après avoir adressé ses encouragements et salutations à l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur dans la crise sociopolitique au Mali, les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO appellent à la mise en place rapide d’un comité de suivi comprenant le médiateur, le Président du conseil des Ministres, le Président de la commission de la CEDEAO et les représentants de l’UA, et de l’ONU  au Mali.

Ils ont ainsi appelé les acteurs politiques maliens à ‘’travailler ensemble pour le retour rapide à l’ordre constitutionnel dans le pays’’.

Ils  demandent, en fin, au ‘’médiateur d’effectuer une mission à Bamako dans une semaine pour faire le point de la mise en œuvre de ces mesures’’.  

Ce mini-sommet a vu la participation des Présidents Mahamadou Issoufou du Niger, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Rock-Marc Christian du Burkina-Faso, le Professeur Alpha Condé de la Guinée  Conakry, Macky Sall du Sénégal, Faure Gnassingbé du Togo, Yemi  Osinbajo vice président du Nigéria, et du Colonel Assimi Goita , président du CNSP, colonel-major Ismael Wagué, porte-parole du CNSP et aussi  de l’ambassadeur Boubacar Gouro Diall du Mali.

AS/ANP-094 septembre 2020