Aller au contenu principal

Les membres du Gouvernement nigérien planchent sur le document de la politique foncière rurale

NIAMEY, 05 Octobre (ANP) - Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé, ce lundi 5 octobre 2020 dans la salle de réunion du Ministère du Pétrole à Niamey, un séminaire gouvernemental sur le document de la politique foncière rurale du Niger.

Outre ce  point qui a constitué le menu principal de la rencontre, les membres du gouvernement nigérien ont également passé en revue le document du schéma d’aménagement foncier de la Région de Maradi.

En procédant à l’ouverture des travaux, le Premier Ministre Brigi Rafini a indiqué que  la question du foncier revêt une importance capitale pour le  Président de la République Issoufou Mahamadou et son Gouvernement. Cette question, a précisé le Chef du Gouvernement nigérien, constitue l’un des piliers « du développement économique et social de tout pays ».

C’est pourquoi, a-t-il expliqué, « nous avons jugé utile, avant de soumettre ces documents au Conseil des Ministres, de nous l’approprier tous ensemble à travers ce séminaire ». « Il va nous permettre de rentrer dans le fond de cette question foncière», a-t-il insisté.

Malgré les longues et riches discussions ayant duré près de six heures d’horloge, les membres du Gouvernement n’ont pas pu finir l’examen de ces deux sujets très importants pour le pays, a déclaré à la presse le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, à la fin des travaux. Toutefois, s’est-il réjoui, « un grand pas a été franchi ».

« Pour cet après-midi, nous ne sommes pas arrivés à la fin de l’examen des deux documents », a-t-il reconnu, avant de rassurer que des grandes avancées ont été enregistrées, notamment l’élaboration desdits documents sur la base d’un travail inclusif de l’ensemble des acteurs concernés par le foncier rural après plus de six ans de travail acharné.

Les documents n’ont pas été achevés parce que certains membres du gouvernement ont souhaité disposer d’un délai supplémentaire afin de mieux comprendre lesdits documents et y apporter éventuellement des propositions d’enrichissement, a expliqué le Membre d’Etat en charge de l’Agriculture.

Vantant les mérites du document sur la politique foncière rurale du Niger, M. Albadé a indiqué qu’il « est l’émanation d’un travail collectif avec un certain nombre de séminaires, d’ateliers et de rencontres de toutes les formes. Toutes ces réflexions ont été consignées pour élaborer ce projet de document soumis aujourd’hui à la sanction du gouvernement ».

Pour la prochaine rencontre, a-t-il annoncé, il sera question d’approfondir l’examen du document, notamment sur l’angle de la protection de la propriété foncière, et ce, conformément aux attentes du Président de la République, qui veut que ce document soit le garant légal de la protection de toute propriété foncière rurale.

Concernant le schéma d’aménagement foncier de la Région de Maradi, le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a rassuré que cette région aura bientôt, à l’image de la Région de Dosso, son schéma d’aménagement foncier. L’application des textes de futur document, promet Albadé Abouba, permettra d’éviter les conflits intra et extra-corporatifs d’agriculteurs et d’éleveurs.  

Dans le même ordre d’idée, il a informé que l’élaboration d’un document similaire pour les régions de Tahoua, Tillabéry et Zinder est en cours et celui des régions d’Agadez et Diffa en perspective.

 MSB/KPM/ANP-020 Octobre 2020