Aller au contenu principal

Le Président Issoufou Mahamadou assiste à un sommet virtuel du G5 Sahel et l’Union Européenne

Niamey, 30 novembre(ANP)-Le Président de la République Issoufou Mahamadou a assisté, dans l’après midi de ce lundi 30 novembre 2020 par Visio conférence, à un sommet virtuel   du G5 Sahel et l’Union Européenne sur le développement et la sécurité au Sahel.

C’est le Président du Conseil Européen, M. Charles Michel et le Président  en exercice du G5 Sahel, M. Mohamed Ould Ghazouani qui ont Co- présidé cette rencontre en présence des Chefs d’Etats et de  gouvernement du G5 Sahel, le Secrétaire Général des Nations Unies, le Président de la Commission de l’Union Africaine et le Haut Représentant de l’UE pour les Affaires Etrangères du Sahel.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre dont entre autres le suivi des engagements de la déclaration du 28 avril 2020, la révision de la stratégie Sahel de l’Union Européenne et l’allégement de la dette.

Dans son intervention, le Président Issoufou Mahamadou à tout d’abord rappelé que ‘’la rencontre du 28 avril 2020 a été conclue sur une déclaration réaffirmant la mise en place d’une coalition pour le sahel afin d’accroitre le soutien international, de renforcer la cohérence et la coordination entre les initiatives préexistantes et fixant les orientations politiques et stratégiques de l’engagement commun autour de 4 piliers’’.

Ces quatre piliers sont l’Intensification de la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités militaires des Etats du G5 Sahel, l’appui au retour de l’Etat et des administrations et l’aide au développement.

Parlant du suivi des engagements de la déclaration du 28 avril 2020, le Chef de l’Etat a indiqué que ‘’tous les préalables à l’élargissement des activités de formation de UETM-Mali et EUCAP –Sahel aux autres pays membres du G5 Sahel sont levés’’ avant de souligner que d’autres activités de formation sont conduites dans le cadre de la coopération bilatérale entre les Etats du Sahel et les pays membres de l’Union Européenne’’.

‘’Les premiers éléments de la force Takuba sont en place et viennent de participer à l’opération Bourrasque conduite récemment et conjointement par la force barkhane, Takuba, la force conjointe du G5 Sahel, les FAN, les  FAMA, les USA et la MINUSMA’’ a fait savoir le Président de la République qui indique que cette opération a permis d’obtenir d’excellents résultats.

‘’Ces opérations permettent également le retour de l’Etat dans les zones frontiéres, le retour  et la sécurisation des populations, la délivrance des services sociaux de base notamment l’eau, l’éducation et la santé’’ a-t-il poursuivi.

Evoquant la révision de la stratégie Sahel de l’Union Européenne, il a noté que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé doit être menée au Sahel afin d’y restaurer une paix durable, et dans cette perspectives, a-t-il fait savoir, ‘’le Niger a décidé de doubler les effectifs de ses forces de défense et de sécurité et former plusieurs bataillons de forces spéciales et renforcer l’équipement de ces forces’’.

Pour accompagner cette stratégie, ‘’des ressources financières importantes sont nécessaires dont entre autres  le développement des infrastructures, le développement de l’agriculture pour assurer la sécurité alimentaires des populations, le développement du capital humain à travers l’éducation et le développement des chaines de valeurs permettant notamment de créer davantage d’emploi afin de mettre fin à la migration clandestine’’ a préconisé le Président de la République.

Sur l’allégement de la dette le Chef de l’Etat nigérien a annoncé que ‘’la covid 19 a été un choc terrible pour le monde’’.

Pour le sahel, il a souhaité ‘’son annulation pure et simple et l’aide de l’Union Européenne dans ce domaine constituera un signal fort pour les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux’’.

‘’Le Sahel a besoin de soutien de l’Union Européenne pour un accès rapide au vaccin contre la covid 19’’ a conclu le Chef de l’Etat.

Le G5 Sahel est un regroupement de cinq pays sahéliens qui mutualisent leurs efforts avec l’appui des partenaires, pour lutter contre le terrorisme autres banditismes dans la sous région, rappelle-t-on.

AAM/AS/ANP 0188 novembre 2020