Aller au contenu principal

Le Président de la commission de la CEDEAO dresse l’état de la communauté

Niamey, 18 jan (ANP)-Le Président de la commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Monsieur Jean Claude Kassi Brou a dressé, le samedi 16 janvier 2021, l’état de la communauté devant les parlementaires réunis en séance plénière au cours de la deuxième session ordinaire virtuelle du parlement de l’institution.

Dans une présentation faite à l’intention des parlementaires, Monsieur Kassi Brou a rappelé que la situation dans la région africaine a été caractérisée durant ces dernières années par le choc de plusieurs phénomènes ayant impacté la vie socioéconomique de la région.

Ainsi, a-t-il surtout insisté sur la pandémie de la COVID-19 dont les conséquences se sont faites sentir sur  l’économie régionale qui a connu une récession en 2020 et aussi sur les activités de la commission qui ont connu un ralentissement compte tenu des mesures édictées par les Etats pour faire barrière à la propagation de la maladie.

A la date du 9 janvier 2021, a soutenu Kassi Brou, le Continent africain a enregistré  3 021 769 cas,  soit 3,3% des cas au monde dont 72 121 décès et 2 450 492 guéris.

La région ouest africaine, quant à elle, a enregistré 244 251 cas,  soit 9% des cas en Afrique dont 3 263 décès (1,34%) et 218 607 guéris.

Cette situation a provoqué d’autre part  un engorgement de systèmes de santé déjà faibles, des détournements des ressources affectées à des programmes de santé publique en cours, vers l’urgence sanitaire de la COVID: santé reproductive et santé maternelle, campagnes de vaccination, lute anti-malariale, MST, la résurgence de foyers de maladies en passe d’être maîtrisées telles que la fièvre jaune, la rougeole,  le HIV/SIDA, la tubercolose, les fièvres hémorragiques, la fièvre de Lassa, et enfin une fragilisation des populations vulnérables.

Les Etats membres, pour protéger les populations, ont été constraints de prendre des mesures dans le cadre des réponses nationales à la pandémie se résumant à la fermeture des frontières terrestres et aériennes, la limitation des mouvements de personnes, les restrictions des rassemblements de masse, l’imposition du port du masque et de la distanciation sociale, la mise en oeuvre de la stratégie tester/tracer/traiter,  la formation des agents de santé, l’accroissement des capacités en matière de lits au niveau des établissements de santé publics et privés, l’aménagement d’infrastructures temporaires et le renforcement des capacités aux points d’entrée.

Au niveau regional, la réponse de la commission et l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS)  a consisté à l’élaboration de directives tendant à mutualiser et à fournir des équipements, des matériels et des médicaments, à mobiliser les ressources internes et externes en vue d'accroître la disponibilité du matériel et des équipements médicaux nécessaires pour lequel près de 38 millions  de dollars ont été mobilisés.

La CEDEAO a également  participé à tant d’autres actions de soutien aux populations vulnérables à travers l’achat de produits alimentaires, l’appui au stockage des céréales en Afrique de l’ouest et à l’accès à l’eau potable dans la région.

Selon toujours le Président Kassi Brou, l’Impact économique en Afrique de la pandémie de la COVID-19 a entrainé à la fin de 2020 une récession économique de -5,9%. En 2021, ses previsions font ressortir un rebond économique en Afrique de l’ordre de +6,1%, une hausse de l’inflation en Afrique en 2020 évaluée à un taux de  12% mais dont une baisse est attendue en 2021.

Il a noté, par ailleurs, une hausse des déficits publics en 2020 de l’ordre de 11,8% en moyenne et une forte détérioration du compte courant extérieur , mais une amélioration de 6,5% est prévue en 2021.

  Les secteurs les plus touchés par la survenue de la pandémie sont le tourisme, l’aviation, les flux financiers étrangers, le secteur social, le secteur humanitaire, le programme de la monnaie unique, et les domaines de la démocratie, la paix et la sécurité régionale, l’agriculture, l’industrie, et le commerce régional.

Pour 2021, la commission de la CEDEAO entend mener des actions pour apporter une amélioration dans les domaines de l’énergie, du développement humain et social, des télécommunications et tant d’autres domaines pour le bonheur des populations de la région ouest africaine.

AS/ANP 062  janvier 2021