Aller au contenu principal

Le Président Bazoum Mohamed reçoit le trophée de Champion de la Jeunesse africaine

NIAMEY, 17 novembre (ANP) - L'Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) a décerné, ce mercredi 17 novembre 2021 au terme de son 4ème Congrès ordinaire qu'elle a organisé du 15 au 16 novembre dans la capitale nigérienne, le prix de Champion de la Jeunesse Africaine au Président nigérien Mohamed Bazoum. 

Lors d'une cérémonie au Palais de la Présidence, la délégation de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ), conduite par le Ministre de la Jeunesse et des Sports Sekou Doro Adamou, a voulu témoigner sa reconnaissance au Chef de l'Etat nigérien « pour son élan de soutien et son engagement constant aux côtés des jeunes », a déclaré le nouveau président de l’UPJ, le Burkinabé Moumouni Dialla.

Il était question également de lui transmettre le prix de la paix de jeunesse africaine « au regard de ses actions multiples qu’il fait dans le domaine de la paix et nous sommes très contents », a-t-il ajouté.

« Nous pensons que ses actes vont impacter le continent africain et va inspirer la jeunesse africaine pour que ensemble on puisse construire une Afrique où il fait bon vivre, une Afrique où les fils et filles s’épanouissent mieux, sans guerre ni conflit, rien que l’équilibre social et l’épanouissement des populations », a souhaité le Président de l’UPJ.

Au cours de cette même cérémonie, un autre trophée a été décerné à l'ancien Président de la République Mahamadou Issoufou, notamment le trophée de la démocratie de la jeunesse africaine. Moumouni Dialla a rappelé que « le passage démocratique qu’il y a eu au Niger entre deux Présidents démocratiquement élus va inspirer tout le continent, un bel exemple dans l’histoire de l’humanité et du continent ».

« Cela a touché l’ensemble de la jeunesse africaine, il est de notre devoir de témoigner toute notre reconnaissance et encourager les autorités nigériennes à continuer dans ce sens afin qu’on puisse avoir des pays stables qui amorcent leur développement pour le bonheur des populations », a expliqué le président de l’Union Panafricaine de la Jeunesse.

SML/KPM/ANP- Novembre 2021