Aller au contenu principal

Le Niger octroie deux nouveaux  permis de recherche pour Charbon et or dans les départements  de Tahoua et Bilma (conseil des ministres)

Niamey, 03 sept(ANP)-Le gouvernement du Niger, réuni en conseil des ministres  jeudi 02 septembre 2021, a approuvé l’octroi de deux permis de recherche miniers pour la société china africa building matériel Nig et pour la  société Marou service Sarl.

En effet, le premier permis est relatif à l’approbation et publication au Journal Officiel de la Convention Minière entre la République du Niger et la société CHINA AFRICA BUILDING MATERIAL NIG (CBM NIG SA), pour le permis de recherche « TEBARAM 4 » pour charbon et substances connexes, dans le département de Tahoua (Région de Tahoua).

La société CHINA AFRICA BUILDING MATERIAL NIG (CBM NIG SA), rapporte le gouvernement, est une société minière de droit nigérien, avec un capital social de cent millions (100 000 000) de francs CFA.

D’après les explications du gouvernement, cette société s’engage dans les trois (3) ans suivant la signature de la Convention Minière, à créer vingt (20) emplois permanents  et à investir un montant minimum de deux millions onze mille (2 011 000) dollars US, soit environ un milliard cent six millions cinquante mille (1 106 050 000) francs CFA, pour la réalisation de ses activités dont , cinq millions cinq cent mille (5 500 000) FCFA par an, comme contribution au développement local des communes dans lesquelles elle conduira ses activités; cinq millions cinq cent mille (5 500 000) FCFA par an, comme contribution au renforcement des capacités des agents de l'Administration des mines et de la géologie.

Le second accord concerne l’approbation et publication au Journal Officiel de la Convention Minière entre la République du Niger et la société MAROU SERVICES SARL, pour le permis de recherche « EMI LULU 58 » pour or et métaux connexes, dans le département de Bilma (Région d’Agadez).

Selon les conclusions de la réunion du conseil des ministres, la société MAROU SERVICES SARL est une société minière de droit nigérien, avec un capital social de cinq millions (5 000 000) de francs CFA.

Pour le gouvernement , la société Marou service sarl  s’engage dans les trois (3) ans suivant la signature de la Convention minière, à créer vingt (20) emplois permanents  et à investir un montant minimum d’un milliard quatre-vingt millions (1 080 000 000) pour la réalisation de ses activités dont , cinq millions cinq cent mille (5 500 000) FCFA par an comme contribution au développement local des communes dans lesquelles elle conduira ses activités ;Cinq millions cinq cent mille (5 500 000) FCFA par an, comme contribution au renforcement des capacités des agents de l'Administration des mines et de la géologie.

AIO/AS/ANP 021 septembre 2021