Aller au contenu principal

Le lancement de la monnaie unique de la CEDEAO différé

NIAMEY, 8 Septembre (ANP) - Les Chefs d’Etat de la CEDEAO, réunis le 7 septembre 2020 à Niamey au Niger lors du 57ème Sommet ordinaire de l’Organisation, ont décidé de différer le lancement de la monnaie unique de la CEDEAO, l’ECO.

Les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont, en outre, décidé de maintenir l’approche graduelle pour le lancement de l’ECO. Ces décisions sont prises après examen du rapport du Comité Ministériel chargé du Programme la Monnaie Unique.

Ce dernier fait ressortir que les conditions nécessaires permettant à la CEDEAO de passer à une phase de stabilité et de consolidation de la performance ne sont pas réunies, comme énoncées dans le Pacte de Convergence et de stabilité macroéconomique entre les Etats membres de la CEDEAO. Il note également l’impact négatif de la Covid-19 sur le respect par les Etats membres des critères de convergence macroéconomique en 2020.

Les dirigeants ouest-africains, qui ont toutefois salué les progrès enregistrés dans la mise en œuvre de la feuille de route révisée en 2019, ont convenu d’élaborer une nouvelle Feuille de Route pour le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO afin de consolider ces acquis.

Ils ont également, dans le même ordre d’idées, convenu d’exempter les Etats membres du respect des critères de convergence macroéconomique en 2020 et de conclure, entre les Etats membres de la CEDEAO, un nouveau pacte de convergence et de stabilité macroéconomique.

Relativement à la création de l’Union monétaire, les Chefs d’Etat de la CEDEAO, après avoir pris note des déclarations des présidents en exercice de l’UEMOA et de la ZMAO, ont également souligné leur détermination à respecter les critères de convergence avant la création de la monnaie unique.

KPM/ANP-049 Septembre 2020