Aller au contenu principal

Le Gouvernement du Niger veut mobiliser en urgence 34 milliards F CFA pour venir en aide aux sinistrés des inondations

NIAMEY, 15 sept (ANP) - La Ministre en charge du Plan du Niger, Mme Kané Aïchatou Boulama a rencontré, ce mardi 15 septembre 2020 à Niamey, les Coordonnateurs des projets et programmes de développement intervenant au Niger.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la préparation de la réponse urgente que le Gouvernement du Niger entend apporter aux populations sinistrées suite aux inondations nées des fortes précipitations enregistrées dans le pays et qui ont fait des victimes et des sans abri.

Face aux partenaires du Niger, la Ministre du Plan a expliqué que cette réunion, ordonnée par le Premier ministre, « devra nous permettre de trouver des solutions à cette urgence liée aux inondations, et de financer le Plan d’actions élaboré par le ministère de l’Action Humanitaire ».

A la date du 10 septembre 2020, note-t-on, le bilan global des sinistres fait état de 32.959 maisons effondrées, 6.943 hectares de cultures dunaires englouties, 3.082 ha de cultures irriguées englouties, 40.976 ménages sinistrés pour 350.915 personnes sinistrées, avec malheureusement  71 pertes en vies humaines. 714 villages  et quartiers  dans 116 communes de 48 départements du Niger sont concernés par ces inondations.

Les actions à mener « seront adressées à des personnes qui sont dans la détresse, celles qui ont perdu toutes leurs cultures et leurs habitations, et qui se retrouvent les mains vides, dans des salles de classes », a indiqué Mme Kané Aïchatou Boulama.

« Vous devez être sensibles à la détresse des sinistrés pour leur apporter des solutions urgentes, en vue de les mettre à l’abri de la situation dans laquelle ils se retrouvent », a-t-elle lancé à l’endroit des partenaires du Niger, soulignant que sur la base des projets qu’ils vont proposer, le Ministère du Plan se chargera de les rencontrer.

Les coordonateurs des projets et programmes ont trois jours pour répondre à cet appel, a enfin notifié la Ministre du Plan.

Pour sa part, le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi a indiqué que cette situation est exceptionnelle, faisant remarquer que « depuis l’installation de l’échelle de mesure sur le fleuve Niger en 1928, c’est la première fois que le Niger a enregistré la côte 700 cm ».

L’eau du fleuve s’est ainsi déversée dans la ville de Niamey et des autres villages riverains, créant des inondations avec toutes les conséquences qu’elles ont engendrées dont, par exemple au niveau des aménagements hydro-agricoles, des pertes équivalant à quelque 4 milliards 500 millions de francs de production, selon le Ministre Laouan Magagi.

Le besoin immédiat qu’il faut apporter à la population sinistrée « représente une urgence de 34 milliards de francs sur un total de 372 milliards de plan qui a été élaboré par le gouvernement », a-t-il fait savoir, soulignant que le Gouvernement s’est déjà engagé à mettre dix milliards de francs au profit des populations sinistrées.

La Ministre du Plan a espéré, au sortir de ces assistes, « apporter au Premier ministre des solutions définitives aux problèmes que font face les sinistrés des inondations ».

SML/KPM/ANP-091 Septembre 2020