Aller au contenu principal

La Représentante de la Banque Mondiale au Niger supervise les réalisations des projets Filets Sociaux  et  PAPS à Kantché (Zinder)

Zinder, 08 Juil (ANP)- La Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Niger, Mme Joelle  Behasse  qu’accompagne le Gouverneur de Zinder a visité, le  Mercredi 07 juillet 2021 à Kantché (Région de Zinder), les réalisations des projets Filets Sociaux (Scolarisation de la jeune fille) et du  Projet d’Appui à la Population et à la Santé (PAPS).   

Les populations de Kantché se sont mobilisées pour réserver un accueil chaleureux  à la délégation  dans les locaux de la Commune rurale où un chant entonné par un groupe de jeunes filles  a salué l’installation du projet  Scolarisation de la jeune fille et de son maintien à l’école.

Le Maire de la Commune rurale de Kantché  devait  prendre la parole pour  rendre un vibrant hommage à la Banque Mondiale qui a consenti  d’énormes efforts  dans le cadre de la scolarisation de la jeune fille où  le projet touche 326 filles du primaire et du secondaire qui bénéficient des bourses, des kits scolaires et des kits d’hygiène.

L’objectif du volet Scolarisation des jeunes filles est d’appuyer le passage des filles démunies (appartenant aux ménages vulnérables) du niveau primaire au cycle secondaire ainsi que leur maintien dans l’enseignement.

Les  activités portent  sur des transferts monétaires aux ménages pauvres où se retrouvent des adolescentes âgées de 10 à 18 ans qui sont élèves des classes de CM1, CM2, 6è et 5è pour le PAPS et 4è et 3è pour le GPDN.

Les familles bénéficiaires  participent aux activités en matière de communication pour un changement social et comportemental.

Les activités du Volet SCOFI sont mises en œuvre par le projet Filets sociaux  ‘’Wadata Talaka’’ et sont exécutées au niveau de onze Communes  de la région de Zinder comprenant 150 villages dont 27 villages couverts  dans la Commune de Kantché.

La situation des réalisations de 2017-2021 dans la Commune rurale de Kantché, au titre des transferts des bourses et kits  aux filles des ménages vulnérables,  est évaluée à 74 .146.000 FCFA.

En plus de la Responsable Animation Terrain (RAT) et trois agents de terrain qui constituent le dispositif d’encadrement du projet, 23 relais, 23 Associations des Mères Educatrices (AME) ont été recrutés et formés sur le module SCOFI pour l’animation des séances de sensibilisation à travers des Assemblées villageoises,  des causeries de groupes et visites à domicile pour les 1703 ménages bénéficiaires cash transfert et 460 filles boursières et non boursières.

Le projet couvre 36 écoles primaires sur 55 et quatre Collèges.

Pour ce qui est du projet d’Appui à la population et à la Santé (PAPS), le public a eu droit à des démonstrations sur les mesures d’hygiène, l’espacement des naissances qui doit être consenti, avec l’accord  du mari et de la femme (autrement dit des conjoints), sur l’allaitement maternel exclusif  et sur l’utilisation des préservatifs  masculins et féminins notamment.

Dans son intervention, le Gouverneur de Zinder, Issa Moussa  a salué les réalisations efficaces accomplies par les deux projets financés par la Banque Mondiale dans la Commune Rurale de Kantché.

Le Président de la République, a-t-il dit, accorde une place de choix à la Santé et à l’Education particulièrement  à la scolarisation de la jeune fille.

‘’L’éducation est la base essentielle de toute action de développement’’ a fait remarquer le Gouverneur de Zinder  qui a insisté sur la qualité des actions accomplies par ces projets au profit des populations pour  combattre l’ignorance  et la pauvreté rurales.

Il a loué les efforts déployés par la Banque Mondiale pour accompagner le Niger à travers des appuis multisectoriels  à la fois dans le secteur rural et urbain.

M. Issa Moussa a recommandé aux bénéficiaires de s’investir pour consolider les acquis de ces deux projets phares de la Commune rurale de Kantché.

La Représentante Résidente de la Banque Mondiale, Mme Joelle Behasse s’est réjouie de la qualité de l’accueil qui lui a été réservé avant d’insister sur les investissements importants soutenus par les deux projets financés par son Institution qui ont apporté des changements qualitatifs dans la Commune rurale de Kantché, en particulier sur ’’l’autonomisation de la jeune fille à bénéficier d’une bonne éducation, d’une bonne santé et leur maintien à l’école dans l’optique de lui assurer un avenir meilleur.’’

La Banque Mondiale, a-t-elle dit, va continuer à accompagner  le Niger dans ses efforts de développement en mettant un accent particulier sur le secteur de la Santé et la petite enfance.

Le Maire de la Commune rurale de Kantché a remis un Témoignage officiel de satisfaction  à la Représentante Résidente de la Banque au Niger et au Coordonnateur national du projet Filets Sociaux  pour Services rendus à son Entité administrative.

Pour sa part, le Chef de Canton de Kantché a  offert un cadeau à Mme Joelle Behasse  en guise de reconnaissance pour divers appuis accordés par  la Banque Mondiale aux  ménages vulnérables de son canton.

La cérémonie a été sanctionnée par la remise des bourses aux filles bénéficiaires et aux relais par le  Projet Filets sociaux.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Coordonnateur national du projet Filets Sociaux, M. Moussa Bouda et de plusieurs cadres régionaux relevant du Secteur du Développement rural.

SY/AS/ANP 056 juillet 2021