Aller au contenu principal

La Démocratie et la bonne gouvernance en Afrique, le rôle des syndicats, au centre des travaux du19ème congrès ordinaire de l’USTN

Niamey, 24 Sept (ANP)- Le 19ème congrès ordinaire de l’Union des Syndicats des Travailleurs Nigériens (USTN), s’est ouvert, ce vendredi 24 septembre 2021 à Niamey, sous le thème de ‘’Démocratie et bonne gouvernance en Afrique, le rôle des syndicats’’.

Ce congrès coïncide, cette année, avec le 61ème anniversaire de la création dudit syndicat, le 25 septembre 1960.

C’est le Ministre de l’emploi et de la protection sociale, M. Ibrah Boukary qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux de ce congrès axés sur les thématiques de démocratie et de bonne gouvernance en Afrique, et le rôle des syndicats.

‘’L’USTN, ou « la centrale mère », note-t-on a joué un rôle clé dans l’avènement de la Démocratie et de l’Etat de droit au Niger’’ a déclaré le Ministre Ibrah pour qui ‘’la tenue d’un congrès reste et demeure un cadre approprié pour tout syndicat pour examiner non seulement toutes les questions liées aux contrôles de gestion de celui-ci, mais aussi celui de formuler et de donner des avis motivés, notamment à l’Assemblée Générale’’.

Il s’est, ensuite, dit ‘’très confiant’’ qu’au regard de ‘’la hauteur d’esprit, de la capacité d’analyse et des riches expériences de certains délégués présents, les présentes assises déboucheront sur des résultats probants’’.

‘’J’aimerais également souligner le comportement responsable dont les syndicalistes ont fait montre lors des négociations menées dans le cadre du Comité interministériel de négociations entre le Gouvernement et les Partenaires sociaux’’ a indiqué le Ministre Ibrah Boukary pour qui ‘’la tenue de ce 19ème congrès statutaire et la célébration du 61ème anniversaire de l’organisation interviennent encore, cette année, non seulement dans un contexte mondial marqué par la COVID-19, mais aussi par des inondations et la multiplication des attaques terroristes dans notre pays’’.

‘’Nous vous invitons donc à relever les défis majeurs afin de créer les conditions de prospérité, ainsi que celles d’une paix durable et d’une justice sociale effective’’ a plaidé le Ministre de l’emploi et de la protection sociale.

En prenant la parole à cette occasion, le Secrétaire Général de l’USTN, M. Zama Allah Maman a d’abord fait un bref rappel historique de la création de la centrale syndicale avant d’évoquer les grands moments  de la vie de l’USTN, ‘’faite de souvenirs et d’histoire des dignes fils de la nation qui ont marqué le mouvement syndical’’ qui compte aujourd’hui 14 centrales syndicales nationales et près de 400 syndicats de base.

Selon le S.G, ‘’les travailleurs et leurs syndicats doivent mettre de côté leurs intérêts personnels, raffermir leur cohésion et asseoir une indépendance syndicale, gage d’un équilibre certain mais aussi un rempart à toute éventualité’’.

‘’L’USTN, conformément à sa ligne politique, s’engage résolument à tout mettre en œuvre pour que l’ensemble des travailleurs retrouvent cette cohésion dans la diversité et envisager l’avenir pour le bien-être des travailleurs en particulier et l’ensemble de la population nigérienne en général’’ a poursuivi le secrétaire général de l’USTN.

Notons que l’USTN compte 52 syndicats affiliés issus de tous les secteurs d’activité professionnelle qui mobilisent dans leurs rangs environ 43.000 militants sur un potentiel de plus de 185.000 salariés que compte le Niger sans compter les travailleurs du secteur informel qui représentent 70% de la population active. Elle est la troisième centrale syndicale du Niger depuis les élections du 31 juillet 2021 et est aussi présente dans toutes les régions du Niger comptant ainsi 8 coordinations et 72 sections.

Auparavant le Représentant du Gouverneur de la région de Niamey et le SG de la coordination régionale de Niamey ont pris la parole pour saluer les congressistes et les doyens du mouvement syndical nigérien venus de toutes les régions du Niger.

ADA-HER/AS/ANP 0164 septembre 2021