Aller au contenu principal

Journée parlementaire à l’Assemblée nationale sur la question de la Finance Islamique

Niamey, 13 Juin (ANP) - l’Assemblée Nationale et l’Association Nigérienne pour la Promotion de la Finance Islamique (ANEFI), ont organisé ce lundi 13 juin 2022, une journée parlementaire sur la finance islamique, avec comme thème centrale : la contribution de la finance islamique dans le développement socio-économique de Niger.

Cette journée a pour objectif d’outiller les parlementaires dans leur rôle de législateur pour leur permettre de mieux comprendre les avantages de cette finance-là, et permettre aux législateurs de jouer réellement leur rôle dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale. Elle est surtout que une finance morale, qui s’adresse beaucoup plus aux pauvres et qui est également une finance inclusive.

Dans son mot introductif, la Présidente du Réseau Parlementaire sur la Banque Mondiale, le FMI et les autres institutions financières, Mme Dandobi Hassana Boubacar a remercié l’ANEFI qui a ‘’montré l’intérêt de venir entretenir les parlementaires, sur cette question de la finance islamique qui est d’une importance capitale’’.

Pour la députée Dandobi Hassana, Cette journée est ‘’très opportune pour nous, du fait qu’elle cadre parfaitement avec la politique du gouvernement, parce que même dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement, il y a un axe qui parle de la finance inclusive et la finance islamique, qui intègrent toute la population. C’est très important si les représentants du peuple sont imprégnés de cette finance et ils voteront mieux des lois en faveur de cette finance’’.

Quant au Président du Conseil d’orientation de l’ANEFI, M. Laouan Gaya Mahaman, il a rappelé qu’au nombre des objectifs de l’ANEFI, ‘’ dans la promotion de la finance islamique au Niger, nous souhaitons toucher tous les acteurs qui peuvent être de près ou de loin impliqués’’.

L’ANEFI a eu déjà à toucher bon nombre des acteurs, évidement au niveau de ces acteurs, vous avez le système bancaire, le système financier, les universités, certaines associations notamment l’Association islamique, « mais nous avons dit que de tous ces acteurs, il faut toucher les décideurs aussi afin qu’ils s’approprient cette finance qui est très importante pour la population qui est a plus de 80% islamisée et les parlementaires sont très important dans ce système de la finance islamique’’ a laissé entendre, Laouan Gaya.

L’Association Nigérienne pour la Finance Islamique (ANEFI), est une organisation non gouvernementale créée en Aout 2012, et reconnue par l’Etat en 2016. Son but ultime est de contribuer à la lutte contre la pauvreté pour un développement durable.

Son objectif principal, est de contribuer à la promotion de la finance islamique au Niger à travers des actions visant à promouvoir la création d’institutions financières conformes aux normes et principes islamiques ; à rechercher des débouchés qui favorisent l’implantation de la finance islamique au Niger. Mais également contribuer à former les acteurs désireux d’exercer les métiers de la finance islamique et de contribuer à toute la finance islamique au Niger.

AOM/SLM/ANP/091/JUIN 2022