Aller au contenu principal

Gestion de la riposte à la pandémie du Covid-19 au Niger : Aucun cas de la variante Delta du COVID-19 dans le pays (Ministre)

Niamey, 26juillet(ANP)-Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, en début de matinée de ce lundi 26 juillet 2021, la 29ème session du comité interministériel de gestion de la riposte à la pandémie du Covid-19 au Niger au cours de laquelle le Ministre de la santé publique a annoncé qu’aucun cas de la variante Delta du virus n’a été détecté au Niger.

En faisant le point de cette rencontre, le Ministre de la santé publique, de la population et des Affaires Sociales, Dr. Idi Illiassou Mainassara a rappelé que l’objectif est de faire la situation épidémiologique ; du déroulement de la vaccination, et de discuter surtout de l’avènement de la problématique du variant Delta qui sévit dans beaucoup de pays au monde, et dans certains pays limitrophes du Niger.

 Le Ministre en charge de la santé de souligner que ‘’cette variante est la principale cause de la montée des cas de la maladie et aussi la principale cause de la mortalité liée au Covid-19’’.

Dr. Idi Illiassou Mainassara d’expliquer, par ailleurs, que ‘’cette situation va être proposée au conseil des ministres afin de prendre des nouvelles mesures ou d’améliorer les directives qui sont en vigueur’’.

Tout en attirant l’attention de la population, le Ministre de la santé publique d’indiquer que ‘’cette situation est préoccupante pour tous les pays africains, en particulier, pour le Niger, même si par ailleurs le Niger n’a pas enregistré de cas de variante Delta, d’où la nécessité de prendre des mesures pour faire face à l’arrivée prochaine de cette variante’’.

En conséquence, le Ministre de la santé publique d’annoncer que ‘’le dispositif est entrain d’être mis en place pour que le risque soit minimisé. Par ailleurs, de nouvelles directives sanitaires sont proposées au conseil interministériel d’orientation’’.

Idi Illiassou Mainassara a, en outre, fait comprendre que ‘’la seule arme qui permet de faire face à la propagation du virus est la vaccination’’.

Sur ce point, a-t-il dit, le Niger est à près de 4% du taux de vaccination pour un objectif, d’ici fin septembre, de 10%, ‘’ce qui signifie que beaucoup reste à faire’’.

Le Ministre en charge de la santé a, enfin, indiqué que ‘’le taux d’utilisation, pour le Sinopharm, est près de 97%  et  pour  l’Astrazeneca à environ  98%’’.

A la date du 25 juillet 2021, le Niger a enregistré 5 599 cas confirmés dont 5300 sortis guéris et 195 décès enregistrés, indique –t-on.

AIO/AS/ANP 0150 juillet 2021