Aller au contenu principal

Fête de Tabaski : Cette année, le prix du mouton a connu une hausse vertigineuse à Tillabéri

Tillabéri, 24 Juil (ANP)- A l’instar des autres régions du Niger et de la Oumma islamique, la région de Tillabéri a célébré, le mardi 20 juillet 2021, l’Aïd El Adha communément appelé fête de la Tabaski lors de laquelle le prix du mouton, principal animal de sacrifice, a connu une importante hausse cette année.

Ainsi, l’équipe régionale de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP) a fait le tour des marchés de la commune urbaine de Tillabéri, ce samedi 24 juillet 2021, pour constater l’impact de cette fête sur le marché de bétail, celui du bois et autres accessoires utilisés lors de la grillade dans le cadre de la célébration de cette fête, notamment, les machettes, les couteaux etc.

 Contrairement aux années antérieures où plus d’une semaine après la célébration de la fête de la Tabaski, les vendeurs de bétail et autres revendeurs continuent d’étaler leurs marchandises, cette année, à seulement quatre (4) jours après la célébration, ces lieux les plus fréquentés de Tillabéri sont presque déserts.

C’est le cas de l’unique marché de bétail de la place réputé dans la vente de bétail également vide nonobstant le cris des oiseaux et quelques pigeons venus picorer le reste des grains de mil laissés par le bétail et le gardien dudit marché.

Aussitôt la fête célébrée, ‘’le lendemain de la fête, les vendeurs de bétail venus d’un peu partout des autres communes de la région et des villages environnants tels que, Tagantassou, Marie, Yalwani, Daikaina, Tilekaina, Sakoira, ayerou, Ouallam et même de Niamey, ont rebroussé chemin’’, a indiqué le gardien du marché de bétail, M. Djibo Souley.

Selon M. Djibo Souley, ‘’le prix du mouton a connu une hausse vertigineuse cette année’’, car a-t-il dit, ‘’le prix le plus abordable était de 50.000Franc CFA et que rarement on a trouvé des moutons de 45.000Franc CFA avec les vendeurs de Mangayzé qui ont du bétail de taille courte’’.

‘’Des brebis ont été vendues, la veille de la fête, à 75.000Franc CFA’’ a-t-il ajouté.

M. Djibo Souley a, par ailleurs, affirmé que, ‘’bien qu’ils aient eu la clientèle, les vendeurs de bétail n’ont pas pu, quand même, tout écouler car le lendemain de la fête, plusieurs camions étaient venus et repartis avec le reste du bétail vers Ayerou, Ouallam et Niamey’’.

‘’Cette hausse des prix, cette année, est due au transport et la nourriture des bêtes, une fois, sur place notamment les sacs de son et le foin utilisés pour les engraisser’’ a notifié le gardien du marché de bétail.

S’agissant des vendeurs de bois, ‘’la majorité était venue de Tondikiwindy, et qu’ils ont également quitté le lendemain de la fête’’ a souligné M. Alfa Tondi, lui-même, vendeur précisant que ‘’le bois a été abordable cette année car le prix d’un tas était de 2.500Franc CFA à 5.000Franc CFA voire plus, selon la volonté du client’’.

‘’Mais cette année la plupart des gens ont préféré utiliser le charbon de bois à cause de sa rapidité pour la grillade, pour preuve, le jour de la fête, déjà à 14 heures (heure locale), ceux qui ont utilisé le charbon de bois ont fini la grillade tandis que ceux qui ont utilisé le bois ont fini vers 18 heures voire après 20 heures’’ a-t-il ajouté.

‘’C’est seulement le petit bois utilisé par les femmes pour la friture qui a été très prisé’’ a-t-il conclu.

MTM/AS/ANP/ 0143 Juillet 2021