Aller au contenu principal

Fact Cheking : Vrai, le vaccin Pfizer a été introduit et utilisé au Niger avant Sinopharm et AstraZeneca

Niamey, 04 Mai (ANP) - C’est vrai, le vaccin anti Covid-19 du fabricant  américain Pfizer a été introduit et utilisé au Niger avant le vaccin chinois Sinopharm et le vaccin Indo-britannique AstraZeneca,  comme l’a déclaré la journaliste nigérienne Aichatou Moumouni.

Dans le groupe de discussion Whatsapp "Medias Niger", une plate-forme d’échange des journalistes nigériens, la journaliste et ancienne Directrice de Publication du Journal "Le 3ème Œil" a déclaré, le 4 Avril 2021, dans un post : « Au Niger, il y a au moins 3 types de vaccins : le 1er à être  administré à une partie de la population depuis février est le Pfizer Biontech, le 2ème est SINOPHARM (don de la Chine) et le 3ème est AstraZeneca (don de l’Inde) ».

Dans un autre post dans le même groupe, la consœur ajoute : « D’après le chronogramme d’arrivage, Pfizer était arrivé au Niger en 1er sur commande des Institutions (…) où travaillent bon nombre d’expatriés ».

L’ANP a passé en revue ces deux publications et l’ont trouvées "exactes".

En effet, plusieurs sources contactées par nos soins ont confirmé ces affirmations de la journaliste nigérienne. Parmi les sources contactées figurent des agents de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Niger.

« Pfizer est un vaccin américain. Le Gouvernement américain a envoyé une bonne quantité de ce produit au profit des agents des Etats-Unis d’Amérique au Niger en février dernier.  C’est dans ce cadre que j’ai reçu ma première dose le 10 février 2021 », a déclaré à l’ANP M. Stephen Dreikorn, le Directeur de la diplomatie publique de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique au Niger.

Tout comme M. Dreikorn, son collègue Idy Baraou, responsable de la communication dans cette chancellerie, indique avoir aussi reçu sa dose à la même date.

« J’ai reçu ma première dose du vaccin Pfizer le 10 février 2021, soit plus d’un mois avant le lancement officiel de la vaccination au Niger, le 29 Mars 2021. En tant que citoyen nigérien, je n’ai pas été discriminé par l’administration qui m’emploie. L’Ambassade m’a proposé ce vaccin comme elle l’a fait aux ressortissants américains travaillant dans l’ambassade », nous a-t-il confié.

« Je tiens à vous préciser que l’administration de ce vaccin était volontaire. Personne n’y a été obligé de se faire vacciner », a ajouté Idy Baraou.

En effet, indique-t-on, le Niger a officiellement lancé la campagne de vaccination contre Covid-19 le 29 mars 2021 après avoir reçu 400.000 doses de Sinopharm, comme don de la Chine, puis 355.000 doses d’AstraZeneca dans le cadre de l’initiative COVAX.

Cependant, précise-t-on, l’utilisation du vaccin Pfizer par l’Ambassade américaine et d’autres organisations internationales accréditées au Niger au profit de leurs agents ne s’est pas faite en connivence avec les autorités nigériennes.

Interrogée à ce sujet, la Représentante de l’OMS au Niger, Mme Anya Blanche a indiqué à l’ANP ne pas être au courant de l’utilisation du vaccin Pfizer au Niger. Cependant, elle n’exclut pas une éventuelle utilisation du vaccin par des organisations non-gouvernementales.

« Mais comme j’ai le dit, les ambassades sont des représentations de leurs pays, probablement ce qui se passe dans leurs pays, les diplomates peuvent le faire dans leurs ambassades », a-t-elle déclaré.

En sommes, selon les recoupements de l’ANP, le vaccin Pfizer a été introduit et utilisé au Niger depuis le début du mois de février 2021 par des entités non-gouvernementales, alors que le Gouvernement nigérien a commencé à utiliser ses deux vaccins, à savoir Sinopharm et AstraZeneca, à partir du 29 mars 2021, soit un peu plus d’un mois plus tard.

Ce qui confirme les déclarations de la journaliste nigérienne Aichatou Moumouni dans le groupe whatsapp "Medias Niger".

Le groupe whatsapp "Medias Niger", précise-t-on, est une plate-forme de discussion et d’échange d’informations entre journalistes nigériens. Il a été créé en janvier 2020  par le Bureau de la Maison de la Presse du Niger, qui est l’association faitière des organisations socioprofessionnelles des médias au Niger. A la date du 1er Mai 2021, le groupe d’échanges compte quelque 232 membres.

MSB/KPM/ANP-014 Mai 2021