Aller au contenu principal

Dr Abdallah Souleymane investi par le parti ‘’Niger en Avant’’ candidat aux élections présidentielles 2020-2021.

Niamey, 24 oct(ANP)-Dr Abdallah Souleymane a été investi candidat aux élections présidentielles 2020-2021 au titre du parti ‘’Niger en Avant’’ au cours du congrès du parti tenu ce samedi 24 octobre 2020 à l’académie des arts martiaux de Niamey.

Ces assises avaient thème principal ‘’la politique autrement pour un gouvernement démocratique’’. 

En effet à l’ouverture des travaux dudit congrès, les présidents et les représentants des partis politiques invités ont tour à tour pris la parole pour féliciter le président investi.

Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le président investi a soutenu que ‘’quand on parle de la politique autrement à ‘’Niger En Avant’’, c’est d’abord une dynamique de progrès dont il s’agit’’ avant de reconnaitre que  ‘’la responsabilité que mes camarades et mes amis viennent de me confier, est une lourde responsabilité’’.

En acceptant cette responsabilité symbolique, a déclaré M. Abdallah, ‘’c’est une lance qui m’a été remise et cette lance, c’est la lance de l’espoir, elle symbolise à elle seule le Niger, elle vient du désert et a été minutieusement travaillée par les grands maîtres du fleuve’’.

‘’Nous avons réfléchi sur nos cibles au Niger, d’abord la pauvreté qui est un phénomène dans notre pays  ou dans le dernier rapport de la banque mondiale fait du Niger la plus forte concentration de pauvres dans l’espace UEMOA’’ a-t-il poursuivi.

‘’Sur le plan Educatif dans ce pays, nous avons une[U1]  école publique de qualité qu’ils ont transformée en un ramassis de personnes à peine alphabétisées, le système de santé est malade, nous devons le vaincre, l’insécurité n’est pas acceptée dans un pays normal comme le Niger. Le manque d’infrastructure avec les différentes inondations, les routes dégradées qui permettent de faire les échanges import-export de nos marchandises’’ s’est plaint le Président investi.

‘’Tous ces problèmes découlent d’une seule source qui est la mauvaise gouvernance’’ a soutenu Dr Abdallah.

Il a annoncé, à cet effet, que ‘’l’un de nos premiers chantiers va être de démocratiser l’accès à l’énergie’’.

‘’Si vous nous confiez la direction des affaires vos enfants vont être des touristes sans visa à l’extérieur de notre pays’’ a-t-il conclu.

Au Niger, les élections présidentielles, pour lesquelles 25 candidats se sont déjà déclarés, débuteront le 27 décembre prochain avec le premier tour couplé aux législatives. Ce sont quelque 7,4 millions de nigériens qui sont appelés aux urnes.        

MAY/ AS/ANP-0157 octobre 2020


 [U1]