Aller au contenu principal

Célébration de la fête de Tabaski à Tahoua : Les commerçants satisfaits des retombées économiques

Tahoua, 23 juillet (ANP)-La fête de l'Aid Elh Adha ou Fête de mouton célébrée à Tahoua, le mardi 20 juillet 2021, a été une occasion d’un véritable business autour de la vente de moutons jusqu'à la grillade, rendant ainsi satisfaits les commerçants des retombées économiques engrangées.  

 Cette année, les prix des moutons ont connu une hausse vertigineuse due essentiellement à la demande de certains pays comme la Côte d'Ivoire, le Togo, le Ghana, le Bénin et même le Nigéria.  

 Malgré la morosité économique post-covid19, les fidèles musulmans de la ville de Tahoua n'ont pas dérogé à la tradition qui consiste à sacrifier un mouton ou tout autre animal recommandé à la mémoire du prophète Abraham.

Après la fête, les commerçants se frottent les mains, le bilan sur les retombées économiques est satisfaisant.

Au marché de bétail de Tahoua, les étables sont quasiment vides. Selon Aboubacar Adamou, revendeur au marché de bétail, ‘’les prix des moutons sont plus élevés que l'année dernière parce que cette année les gens ont acheté pour exporter vers les autres pays’’.

‘’Cette année aussi, on a eu beaucoup de bénéfices, Dieu merci. On a vendu plus de 5000 moutons dans ce marché dont le prix varie  de 200000f à 50000f’’ a-t-il poursuivi.

Selon, elhadji Oumarou Dogo, un vendeur de condiments au marché de Tahoua, ‘’il y'a eu beaucoup de clients à l'occasion de la fête et tout est vendu. Dieu merci, on a eu beaucoup de clients, contre toute attente, c’est plus que la fête de Ramadan, tous nos produits ont été écoulés’’.

‘’On a vendu beaucoup de produits et on a eu de bénéfices’’ a-t-il ajouté.

‘’La pomme de terre nous arrive de l'Algérie et le Nigeria, il est vendu à 600f et 500f le kilogramme, ils ont commandé la pomme de terre de plus de 50 millions de francs Cfa et tout est vendu’’ a-t-il  conclu.

‘’Cette année on a eu beaucoup de profit sur les couteaux, malgré qu'on n'a pas pu tout vendre, Dieu merci. On a vendu plus de 200 couteaux en raison de 1000f et 1500f par couteau’’ s’est réjoui Ali Samaila, un forgeron de la ville de Tahoua.

Quant à Laouali Issa, un vendeur de charbon minéral à Tahoua, il  a soutenu que ‘’le charbon est de  plus en plus consommé entre l'année passée et cette année. Maintenant les gens ont compris que c'est plus simple de cuire avec le charbon. On a vendu environ plus de 500 sacs de charbon en raison de 3500f le sac’’.

‘’Vraiment ça marche, mais à cause des agents des eaux et forêts et la douane, son bénéfice est limité’’ s’est-il  plaint.

TSA/AS/ANP 0135 juillet 2021