Aller au contenu principal

CEDEAO : Les Présidents nigérien et ghanéen désignés pour mobiliser les ressources nécessaires à la lutte contre le terrorisme

NIAMEY, 25 Janvier (ANP) - Les Présidents Issoufou Mahamadou du Niger et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo ont été désignés par leurs pairs de la CEDEAO pour diriger l’effort de mobilisation des ressources financières et techniques nécessaires à la lutte contre le terrorisme.

Cette décision, issue de la 58ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenue le samedi 23 janvier 2021 par visioconférence, vise à booster la mise en œuvre du Plan d’action 2020-2024 de l’Organisation adopté pour éradiquer le terrorisme dans la région.

Estimé à un (1) milliard de dollars américains, ce plan a d’ores et déjà reçu l’annonce de la contribution de plusieurs pays de la région dont le Nigeria (350 millions de dollars US), le Ghana (50 millions de dollars US), ou encore l’UEMOA (100 millions de dollars US).

La région de la CEDEAO et particulièrement les pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Nigeria), note-t-on, font face à des récurrentes attaques terroristes malgré les efforts intenses déployés par ces pays. Ces derniers temps, il est même observé la multiplication des attaques sous forme de représailles contre les populations civiles, comme ce fut le cas au Nigéria, avec l’attaque perpétrée par Boko Haram le 29 novembre 2020 dans les environs de Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au cours de laquelle des dizaines d’agriculteurs et de pêcheurs ont été assassinés, ou encore au Niger, le 2 janvier 2021, lors de la tuerie d’une centaine de personnes dans des attaques contre deux villages dans la région de Tillabéry, à la frontière avec le Mali.

KPM/ANP-088 Janvier 2021