Aller au contenu principal

Atelier de capitalisation des acquis des institutions de recherche partenaires du PASEC

Dosso, 21 Juin (ANP) – Un atelier de capitalisation des acquis des institutions de recherche partenaires du Projet d’Appui à l’agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) organisé par le Conseil National de la Recherche Agronomique (CNRA) avec le concours financier de la Banque Mondiale, a débuté ses travaux ce lundi 21 juin 2021 à Dosso.

Cet atelier qui durera  cinq jours regroupe les membres du comité scientifique  du CNRA.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général adjoint du ministère de l’agriculture, président du comité technique du CNRA, M. Boubacar Goubé illiasssou en présence du secrétaire général de la région de Dosso, M. Assoumana Amadou et de nombreux invités.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux, le secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture, M. Boubacar Goubé Illiassou a indiqué que ‘’le gouvernement de la République du Niger s’est engagé dans une réforme du système national de la recherche agricole’’.

Cette réforme, a-t-il précisé, a consisté à la création du Conseil National de la Recherche Agronomique dont les missions sont entre autres de proposer au gouvernement un document définissant les politiques et priorités nationales en matière de recherche agronomique, de formation et de conseil agricole, des mécanismes de financement durable de la recherche agronomique, mais aussi de promouvoir, coordonner et renforcer les relations de coopération entre les institutions de recherche agronomique sur le plan national, régional et international.

Tout au long de son intervention, le secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture s’est longuement appesanti sur la stratégie de sécurité alimentaire et nutritionnelle et de développement agricole durables à travers l’Initiative 3N.

Au regard de l’expérience tirée de sa mise en œuvre et conformément au Programme de Renaissance Acte III du Président de la République, a souligné M. Boubacar Goubé Illiassou, il sera mis à l’échelle des bonnes pratiques et des nouvelles initiatives.

A cet effet, a-t-il dit, ‘’un accent particulier sera mis d’une part sur l’accroissement des productions sous-irrigation et des cultures de décrue, et d’autre part sur la diversification et la modernisation de la production des cultures sous pluie en vue d’augmenter leur productivité’’.

‘’A cela, la recherche agronomique constituera une question importante à laquelle une grande attention sera portée’’ a promis le secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture.

Parlant du PASEC, le secrétaire général adjoint du Ministère de l’agriculture a insisté sur son objectif qui est de contribuer au règlement des principales contraintes qui caractérisent le secteur agricole du Niger notamment la faible productivité et la faible résilience.

C’est pourquoi dans le cadre de sa mise en œuvre, plusieurs technologies, Agriculture Intelligence face au Climat, ont été promues à travers ses structures de recherche partenaires que sont l’Institut National de Recherche Agronomique, l’ICRISAT, la faculté d’agronomie de l’université Abdou Moumouni de Niamey et le Centre Régional Agrhymet.

M. Boubacar Goubé Illiassou a adressé ses vifs remerciements aux partenaires techniques et financiers, en particulier, ‘’la Banque Mondiale qui accompagne notre pays pour le développement de son agriculture notamment à travers le financement du PASEC’’.

Auparavant dans son discours de bienvenue, le secrétaire général de la région de Dosso, M. Assoumana Amadou s’est réjoui du choix porté à la cité des Djermakoyes pour abriter le présent atelier.  

MA/AS/ANP 0141 juin 2021