Aller au contenu principal

 Agadez : La police muscle ses opérations face à la montée de criminalités de toute sorte Par Abdoulaye Harouna

Agadez, 28 nov (ANP) – Les services de la police nationale d’Agadez multiplient et musclent leurs opérations contre le grand banditisme en recrudescence dans cette zone riche en sites d’orpaillage,  foyer de l’ancien rébellion armée, point de départ de la migration internationale, a annoncé  le Commissaire Divisionnaire Aboubacar Moussa, Directeur régional de la police nationale.

Dans un entretien au correspondant de l’ANP, le responsable de la sécurité a fait savoir que la région est confrontée au grand banditisme avec des attaques ciblées contre des transporteurs d’or et d’autres biens, des braquages à main armée se soldant par des morts, des attaques armées sur des axes routiers. S’y ajoutent  des enlèvements suivis de demandes de rançons, de trafics et de consommation de stupéfiants, des meurtres, des crimes que les services compétents sont entrain d’élucider ou  dans certains cas, ils ont réussi à mettre la  main   sur les présumés criminels, apprend-on de la même source.

A titre illustratif,  récemment un  bus  de transport a été intercepté  à  40 kilomètres  sur la route de Tahoua dans lequel quelque huit (8) kilogrammes d’or d’une valeur de  200 à 250 millions de FCFA ont été emportés par des individus armés. En plus,  12 autres kg  d’or ont été arrachés  sur  la grande voie par trois (3) bandits armés d’une kalachnikov, renseigne le haut gradé de la police dont les services ont réussi  plusieurs coups dont l’arrestation des trafiquants dont une autorité locale et des malfrats de grand acabit. 

En matière de la drogue, des opérations montées ont permis de ‘’traiter’’ des lieux réputés de trafic de drogue tels que "ROTCHI, HILIN SARKI  à côté du marché de bétail communément appelé ATCHIDAKOFATO ‘’ avec près de 230 arrestations de dealers et de consommateurs et la saisie d’une quantité importante de stupéfiants, fait savoir le directeur régional de la police.

Et le fonctionnaire de la sécurité d’ajouter que dans les traques contre les dealers, ses services ont installé une permanence dans certains ‘’coins chauds de trafics’’  et ont  élargi leur  champ d’actions au niveau des quartiers périphériques tels que   Abalan et Tadress, hauts lieux des criminalités et  de délinquances.

Dans le cadre de l’opération contre les engins sans papiers, au cours du mois de novembre, la police a enregistré environs 300 motos, 203 tricycles, 377 véhicules, renseigne le commissaire, notant que   par jour plus d’un million d’amendes forfaitaires est versé à l’Etat.

‘’En matière d’amendes, nous devançons Niamey. Nous sommes les premiers en tout cas. C’est environ 30 millions  de FCFA par mois que la DRPN d’Agadez verse à l’Etat. Mais cela peut aller jusqu'à 35 millions FCFA.’’, détaille-t-il.

 Au regard de beaucoup de succès enregistrés  le patron de la police d’Agadez a été élevé au grade de chevalier de l’ordre de mérite.

Dans le cadre du maillage de la ville en services de sécurité, l’Etat est entrain de construire une  nouvelle direction régionale à la sortie  sur la route de Tahoua, ça sera un grand complexe qui va abriter tous les services et même des places ont été prévues pour faire des extensions, a annoncé le  commissaire Aboubacar Moussa, précisant qu’il existe en plus des projets de construire d’autres commissariats de police au niveau de certains quartiers de la ville d’Agadez qui n’est dotée que d’un seul commissariat.

AH-CA/ANP- 0207 Novembre 2022