Aller au contenu principal

A Abidjan, des Chefs d’Etat africains plaident pour une nouvelle reconstitution des ressources de l’Association Internationale de Développement

NIAMEY, 15 juillet (ANP) - Réunis à Abidjan (Côte d’Ivoire) ce jeudi 15 juillet 2021 lors d’un Sommet sur la mobilisation des fonds de l’Association Internationale de Développement (IDA, du Groupe de la Banque Mondiale), treize (13) Chefs d’État et de Gouvernement africains ont plaidé pour une nouvelle reconstitution substantielle, la 20ème, des ressources de l’Association ou IDA20.

Selon le communiqué publié à la fin de la rencontre et dont ANP a reçu copie, les ressources qui seront mobilisées vont servir à accélérer la reprise économique afin de surmonter les chocs de la pandémie de COVID-19, augmenter les investissements dans le capital humain et redoubler d’efforts pour créer des emplois.

Plus précisément, il s’agira de mobiliser, d’ici la fin de l’année 2021, une enveloppe d’au moins 100 milliards de dollars pour servir au financement des projets spécifiques dans les 74 pays IDA au cours des trois prochaines années.

Sur le front de l’emploi, les Chefs d’Etat réunis à Abidjan se sont engagés à soutenir le développement du secteur privé, en insistant sur le renforcement de la productivité à travers la généralisation de la numérisation, de la mécanisation et de l’industrie manufacturière en Afrique (y compris pour les vaccins), mais également en améliorant l’accès aux financements et l’environnement des affaires.

Pour ce qui est du capital humain, ils ont appelé à la mise en place des systèmes éducatifs favorisant l’acquisition et l’utilisation des compétences nécessaires pour les emplois de demain, ainsi que des systèmes de santé et de prestation de services et des filets sociaux adaptatifs résilients.

Enfin, sur le plan de la reprise économique, les Chefs d’État ont souligné leur détermination à soutenir la transformation structurelle et spatiale des économies, à travers une diversification économique accrue et un meilleur développement régional au sein des pays et des régions sur fond de stabilité macroéconomique, en accordant une attention particulière à la soutenabilité de la dette publique, aux enjeux sécuritaires et de maintien de la paix, ainsi qu’au renforcement des capacités d’anticipation afin de protéger les économies et les populations des crises à venir.

Notons que pour les cinq prochaines années, les besoins de financement supplémentaires, à l’échelle du continent, pour lutter contre la pandémie, le changement climatique et accélérer la reprise économique sont estimés à 285 milliards de dollars US. Ce que les efforts de mobilisation des ressources intérieures des Etats ne permettraient pas. D’où donc l’appel des Chefs d’Etat pour une 20ème reconstitution anticipée des ressources de l’IDA pour concrétiser les aspirations de leurs pays.

Pour M. Axel van Trotsenburg, le Directeur général des opérations de la Banque mondiale, « une 20ème reconstitution ambitieuse des ressources de l’IDA viendra aider puissamment les pays à engager une reprise verte et inclusive pour renouer avec les objectifs de 2030 ».

KPM/ANP-0102 Juillet 2021