Aller au contenu principal

73ème journée mondiale des notaires : les notaires du Niger s’ouvrent au public de Niamey

Niamey, 2 Octobre (ANP)- La chambre nationale des notaires du Niger organise ce samedi 2 octobre 2021 une journée portes-ouvertes au centre international de conférence Mahatma Gandhi de Niamey pour célébrer la 73ème édition de la journée internationale des notaires.

 Selon Me Adamou Harouna Daouda, notaire à Niamey et également ancien secrétaire général de la chambre nationale des notaires, cette activité poursuit deux objectifs. Il s’agit

« D’abord, c’est commémorer en même temps que tout le notariat mondial cette 73ème journée du conseil du notariat, dont la première rencontre a eu lieu le 2 Octobre 1948 à en Argentine » et

« Deuxièmement, c’est pour nous ouvrir (…) aux populations de Niamey et alentour à travers cette journée porte-ouverte, faire connaître aux populations la mission du notaire, qui n’est pas très connue, à notre avis, de la population du Niger’’

Le juriste a fait observer que ‘’beaucoup confondent la fonction du notaire à celle des avocats, à celle des huissiers, et autres corps judiciaires. Or les corps ne sont pas les mêmes ».

 « Le notaire est un officier public ministériel, investi des pouvoirs par l’Etat » et qui rédige en vertu d’une délégation de pouvoir de l’Etat « les actes auxquels les parties doivent aux conférés l’authenticité attachée aux actes de l’autorité publique » , a expliqué Me Daouda. 

« Donc en un mot, a-t-il ajouté, le notaire, c’est le spécialiste de la preuve et l’authenticité. En plus, il y a, pour lui, l’obligation de conserver la preuve des documents qu’il établit et de délivrer des expéditions qui sont des actes qui ont la même valeur probante, la même force juridique et la même force exécutoire que les décisions de justice rendues en premier ressort ».

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Kalla Ankouraou a indiqué qu’aujourd’hui plus que jamais la SÉCURITÉ JURIDIQUE est un impératif pour qu’un pays puisse attirer les Investissements Directs Étrangers(IDE) nécessaires pour promouvoir le développement industriel inscrit en bonne place dans l’Agenda 2063 de l’Union Africaine ».

 « De profondes mutations sont en cours dans le monde en général et en Afrique en particulier avec l’avènement de la ZLECAF et l’apparition de nouveaux besoins. « Comme on le voit, l’officier public qu’est le Notaire est au cœur des enjeux nouveaux du monde économique et du processus de développement socio-économique de notre pays », a-t-il fait prévaloir, notant que, « C’est d’ailleurs dans cette optique que les plus hautes Autorités de notre pays ont augmenté significativement le budget 2022 du Ministère de la Justice afin d’améliorer les services rendus aux justiciables, rapprocher davantage les professionnels de la justice des usagers ».

 Le Budget 2022 du Ministère de la Justice est rehaussé de 47,7% soit 6,22 milliards en valeur absolue dans l’optique de redynamiser le système judiciaire en revalorisant la fonction du magistrat, en augmentant les ressources humaines, non seulement en qualité, mais aussi en quantité pour s’approcher du ratio standard des Nations Unies : un Magistrat pour 10 000 personnes ; alors qu’il est aujourd’hui de un magistrat pour 49.000 personnes.

Le gouverneur de la Région de Niamey, Oudou Ambouka pour sa part a relevé que « Cette manifestation s’inscrit dans les objectifs de l’Union Internationale du Notariat Latin (UINL) dont le but principal est de promouvoir, coordonner et développer la fonction et l’activité notariales dans le monde entier ».

 « L’instauration de cette journée de commémoration répond essentiellement à la préoccupation d’assurer le rayonnement de la profession notariale dans le monde, et plus précisément en Afrique », a-t-il noté.  

La grande salle ornée d’affiches et encombrée de gadgets de visibilité attire une foule de visiteurs.

MSB/CA/ANP- Octobre 2021