Zinder : une marche pacifique suivie de meeting devant le Stade municipal de la société civile

Soumis par lawan le lun, 18/02/2019 - 11:24
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Zinder,18 Fev (ANP) - Le Collectif des Organisations de la Société civile de Zinder a  organisé dimanche 17 février  une marche pacifique suivie de meeting  au Stade Lawandidi  pour  ‘’exiger  des autorités la  libération de Sadate Illia Dan Malam ,Coordonnateur  Régional  du MPCR  incarcéré depuis dix mois à la Maison d’Arrêt de Matameye, a constaté l’ANP.
Les organisateurs entendent aussi apporter leur soutien aux populations de Tillabéry (frontalière du Mali et du Burkina) et Diffa (Bassin du lac Tchad, voisine de Nigeria) deux régions en proie aux violences extrémiste où l’état d’urgence en vigueur depuis 4, ans à l’Est et 2 ans à l’Ouest entrave les activités socio-économiques, selon plusieurs organisations humanitaires.
Environ un millier de personnes a pris part à cette manifestation pacifique en scandant des slogans dénonçant la gouvernance ou l’implantation des bases militaires étrangères.
Pour  le Coordonnateur  Adjoint du  Cadre de concertation  et d’Action  citoyenne, M Yahaya  Badamassi , l’incarcération  du Coordonnateur régional du MPCR ,Sadate Illia Dan Malam depuis dix mois  ne connait pas encore d’avancée significative  car elle se trouve toujours au stade de l’instruction.
Ce leader associatif avait été interpellé pendant la période des contestations des organisations de la société civile de la loi des finances 2018 qu’elles jugeaient antiscociale.
Cette affaire revêt a un caractère politico-judiciaire car il existe bel et bien des personnes tapies dans l’ombre qui tirent les ficelles de son maintien en prison, accuse-t-il.
Les populations de Tillabery et Diffa qui vivent sous l’Etat d’urgence depuis quatre ans méritent   d’être soutenues pour avoir abandonné leurs activités régulières : la pêche, l’agriculture   du fait des attaques de la Secte Boko Haram et d’autres groupes armés.   Ces violences impactent la situation humanitaires avec près 185.000 réfugiés.
Ces populations, a-t-il insisté, traversent une situation difficile liée à l’alimentation, la malnutrition et l’assistance humanitaire qui est en perte de vitesse dans ces régions meurtries par la violence et la misère du fait de l’incapacité du gouvernement à les protéger.
M. Yahaya Badamassi a enfin dénoncé la loi de finance 2019 qui anéanti les efforts des nigériens à s’acquitter de leurs factures d’eau et d’électricité et la rupture de gaz rendue possible par un simple complot de l’Etat et la SORAZ.
Le Représentant   de l’association Kanem Bornou et celui de la région de Tillabery sont tour à tour intervenus pour saluer le soutien des organisations de la Société civile de Zinder aux populations de ces régions en proie aux attaques terroristes.
SY/CA/ANP-0095 Février 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT