Zinder : Sensibilisation des acteurs sur le plan de gestion intégrée des vecteurs et des pestes

Soumis par lawan le jeu, 29/08/2019 - 14:55
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 29 Août (ANP)- Le Secrétaire général Adjoint de la région de Zinder, M. Kogo Salaou, a présidé,  lundi 26 août à Zinder, la cérémonie d’ouverture, d’une rencontre d’information et de sensibilisation des acteurs sur le plan de gestion intégrée des vecteurs et des pestes du projet Régional d’Amélioration des systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest, (REDISSE III Niger).
Cette rencontre qui a duré deux jours regroupait les cadres de l’Agriculture et de l’Elevage, ceux de la Santé et de l’Environnement venus des régions de Diffa, d’Agadez, de Maradi, de Tahoua et de Zinder et les Directeurs centraux de la réglementation phytosanitaire, le représentant de la Direction générale de la Protection des  Végétaux et celui de la Direction générale des Services vétérinaires, les acteurs de la société civile, les fédérations des éleveurs, les privés (distributeurs agrées des pesticides) et les ONG.
L’encadrement de cette formation est assurée par les Points focaux de REDISSE 3 Niger relevant des Secteurs de la santé, de l’élevage, de la Direction de la Protection des végétaux à travers la direction de la règlementation phytosanitaire et du suivi environnemental.
Les productions, faut-il le préciser, sont confrontées très souvent à des attaques d’ennemis des cultures de toutes sortes –insectes, pathogènes, oiseaux, rongeurs, etc. « Pour lutter contre ces ennemis, c’est le recours à la lutte chimique qui est fait avec l’utilisation souvent abusive des pesticides qui a des effets néfastes sur la santé humaine, animale et sur l’environnement », a  déclaré le Secrétaire général Adjoint de la région, tout en ajoutant que des ‘’ conventions internationales, régionales et des textes règlementaires ont été pris et adoptés par plusieurs pays afin de règlementer aussi bien la fabrication, le commerce, la distribution, l’utilisation et l’élimination de ces produits chimiques dangereux.’’
Le Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest Phase 3 (REDISSE NIGER) qui est à sa 3ème Phase, est né des épidémies de la maladie EBOLA en Afrique de l’Ouest, et a pour objectif de ‘’renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale pour la surveillance des maladies et permettre la collaboration et la préparation aux épidémies en Afrique de l’Ouest’’.
Pour minimiser les risques liés à l’exécution du REISSE, a-t-il indiqué, la Banque Mondiale a appuyé le dit projet à l’élaboration de trois Plans, notamment le Plan de Gestion Intégrée des Vecteurs et des pestes, et à la Politique de sauvegarde environnementale.
Cet Atelier soutient, le Secrétaire Général Adjoint de la Région, « cadre parfaitement avec la mise en œuvre du Programme de Renaissance du Niger notamment de l’Initiative 3N les ‘’Nigériens Nourrissent les Nigériens’’ en faisant la promotion de l’utilisation des méthodes de lutte alternative et en réduisant au maximum la dépendance aux pesticides et produits zoo-sanitaires ».
L’objectif général de la formation est d’informer et sensibiliser les participants sur l’existence du Plan de gestion intégrée des vecteurs et des pestes pour s’en approprier et créer les synergies entre les structures de mise en œuvre et les services précités.
SY/ADA/MHM ANP 115 Aout 2019

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT