Zinder : paroles d’un repenti des palais, d’une made self woman et d’une promotrice de roller

Soumis par lawan le dim, 16/12/2018 - 21:14
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Zinder 16 décembre (ANP)- l’Union des étudiants Nigériens à l’Université de Zinder en collaboration avec la cinéaste Aicha Macky a organisé à Zinder une séance de talking ou la parole aux jeunes destinée à partager les succès des jeunes dans divers secteurs.
Cette manifestation s’inscrit dans le cadre des festivités entrant dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre, Zinder Saboua.
Il s’agit de permettre aux jeunes d’écouter les témoignages d’autres jeunes  qui ont réussi en s’investissant dans un domaine bien déterminé afin que ces expériences  incitent les autres à se battre pour leur propre réussite.
Trois panélistes ont été écoutés avec attention. Le premier, M.Bawa Iddrissa  est un répenti du grand banditisme qui a empoisonné la vie des zindérois un moment. Ce monsieur excellait dans le phénomène dit ‘’de palais’’, un groupement de jeunes caïds résolument versés dans le grand banditisme. Après son repentir, il est aujourd’hui une référence pour les jeunes vu son engagement dans des actions d’intérêt commun en menant des campagnes de conscientisation des jeunes pour un changement de comportement. Aujourd’hui, Bawa Idrissa est considéré comme une référence par les jeunes.
La seconde panéliste est une femme battante du nom de Safia Ibrahim qui affirme  avoir milité dans plusieurs associations. Par sa détermination cette dame a créé un foyer   qui compte aujourd’hui 130 apprenantes en couture, gastronomie. Elle a formé plusieurs diplômées dont certaines d’entre elles  n’arrivent à exercer par faute de moyens. C’est pourquoi elle a profité de la présence à cette rencontre du Ministre de la Renaissance culturele, du porte parole du gouvernement, du ministre de l’intérieur et cette du ministre de l’hydraulique pour plaider la cause de ces diplomées qui n’ont besoin que d’un petit coup de pouce.
La dernière panéliste, Aichatou Mahamane Zeine, logisticienne de formation a expliqué comment elle est parvenue a à créer la fédération des Roller, dénommée ADDAX Roller. Un sport très prisé par les jeunes. Créée en 2016, cette fédération compte aujourd’hui plus de 3000 pratiquants à travers tout notre pays où des structures ont été mise en place.
Le but cette activité est d’amener les jeunes à prendre conscience qu’ils peuvent eux aussi entreprendre beaucoup de choses, de cultiver la solidarité s’engager pour la cohésion sociale. Pour l’heure, le message semble bien entendu car c’est avec une grande attention que les jeunes qui ont rempli l’amphithéâtre de l’université de Zinder ont écouté ces témoignages.
AT /CA/ANP-0102  Décembre 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT