Un expert des droits de l'homme des Nations Unies en mission au Niger pour évaluer la situation des migrants

Soumis par lawan le ven, 28/09/2018 - 19:57
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

NIAMEY , 28 septembre  (ANP) - Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme des migrants, Felipe González Morales, est attendu au Niger du 1er au 8 octobre 2018 pour évaluer les lois, les politiques, les pratiques et les accords migratoires actuels et leur impact sur les femmes, les hommes et les enfants migrants, apprend-on dans un communiqué des Nations Unies parvenu à  l'ANP vendredi.

« Au cours des dernières années, le Niger est devenu un pays de transit majeur sur la route migratoire transsaharienne », a déclaré González Morales. « Comprendre comment le Niger répond aux dynamiques complexes actuelles de la migration irrégulière dans la région, et en particulier au nombre croissant de migrants, y compris les enfants, expulsés des pays voisins, constituera une partie essentielle de ma visite », peut- on lire dans texte.

« C’est aussi l’occasion pour moi de comprendre l’impact des politiques de retour sur les droits humains des migrants et les mesures adoptées pour prévenir les violations et protéger les migrants, y compris ceux qui sont en situation de vulnérabilité », est-il rapporté.

Durant sa mission de huit jours, l’expert indépendant des droits de l’homme rencontrera des hauts responsables du Gouvernement en charge des questions migratoires et de la gestion des frontières, les organisations internationales et les bailleurs de fonds, la Commission nationale des droits humains, la société civile et les migrants eux-mêmes à Niamey et Agadez. Il visitera également des centres pour migrants, des camps pour réfugiés et des ghettos.
il animera une conférence de presse  à  Niamey au terme de sa mission pour partager ses conclusions préliminaires.
Le Rapporteur spécial présentera un rapport de mission détaillé au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en juin 2019.
Selon les chiffres officiels, en 2016, 330.000 personnes ont traversé le Niger pour se rendre en Europe, en 2017 avant de chuter à  18.000 en 2017 et moins de 10.000 en 2018.
CA/ANP- OO113 Septembre 2018

 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT