Trafics entre le Niger et le Benin bloqués après l’effondrement du Pont de Malanville

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le ven, 07/09/2018 - 12:19
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 7 septembre (ANP) –  Le Pont de Malanville (Benin)sur le fleuve Niger , principale voie d’accès au port de Cotonou  duquel dépend  le Niger, pays enclavé pour son approvisionnement et ses  exportations  s’est effondré depuis quelques jours, bloquant les trafics entre les deux pays, a confirmé à l’ANP  M. Illa ousmane , préfet de Gaya, ville frontalière de la localité de Malanvile.
Le pont s’est effondré à la sortie du coté du Benin  probablement sous la pression des forts torrents d’eau, ce qui a rompu le trafic sur le fleuve Niger, a décrit le Préfet Illa Ousmane joint au téléphone par l’ANP.
Des files de  camions avec leur chargement se sont formées de part et d’autre,   seules les pirogues et autres embarcations font les navettes, a-t-il rapporté.
‘’J’ai conduit le jeudi 6 septembre une délégation avec tous les maires du département pour aller présenter nos compassions aux autorités béninoises locales’’, a témoigné le Préfet, notant que  la solution dans l’immédiat est de faire une déviation sur 70 km traversant le Nigeria et pour cela il faut l’accord des trois pays, le Benin, le Niger et le Nigeria.
La construction d’un nouvel ouvrage sur le fleuve prendra entre un mois et 45 jours, a-t-il estimé.
Le Niger dépend pour l’essentiel de ses échanges maritimes du port de Cotonou qui est la plateforme la plus proche située à 1000 Km.
CA/ANP- 0022 Septembre 2018

ANP HONEY POT