Tenue à Niamey d’une rencontre stratégique Etat PTF-ONG et Associations de Développement sous la présidence du premier ministre

Soumis par ANP le dim, 01/03/2020 - 02:03
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 29Fv(ANP)-Le premier ministre Brigi Rafini a présidé ce samedi 29 février à Niamey une rencontre dite stratégique Etat-Partenaires Techniques et financiers (PTF), Organisations Non Gouvernementales(ONG) et Associations de Développement (AD) visant à faire le point sur l'impact des interventions de ces structures.
Il s'agira au cours de cette rencontre d'échanger sur les différentes formes de collaborations qui peuvent être les plus fructueuses pour les actions communes, suivre des présentations sur les interventions des structures pour mieux cadrer les discussions.
Dans son mot introductif, le premier ministre Brigi Rafini a rappelé que cette première rencontre du genre permet de jeter les jalons dun dialogue, puisse qu'ils ont travaillé ensemble pendant longtemps sans qu'ils puissent trouver   un espace de dialogue, qui permet ensemble de parler puisque l'objectif vers lequel les uns et les autres convergent est bien l'action publique.
Le ministre en charge du développement communautaire, M. Abdou Amani a pris la parole pour faire un rappelle historiques des activités des ONG au Niger, il a par la suite partagé la situation actuelle du secteur des ONG et Association de développement tant sur ses performances que sur les préoccupations quelles soulèvent.
Parlant de la dynamique du secteur, le ministre Abdou Amani a fait savoir qu'en 2018 le nombre total des ONG au Niger est de 2895 dont 2655 nationales, soit 92 %.
Selon ses explications , Malgré que le secteur soit dynamique il existe des  difficultés énormes  qui risquent de compromettre la maitrise de ce domaine par l'État , mais aussi la pérennité des résultats chèrement acquis par un secteur qui génère 17% des ressources financières concernées dans la mise en œuvre du PDES,  et qui se résument par  un faible respect du cadre juridique administratif , la traçabilité du financement  mobilisé par les ONG constitue une source de préoccupation , le partenariat entre les ONG nationales et internationales est jugé très déséquilibré .
C'est pour remédier à tous ces problèmes que le gouvernement a pris des mesures d'assainissement dans le secteur, a-t-il  justifié.
Au cours de cette rencontre, les participants ont apporté des contributions et suggestions pour une meilleure visibilité des interventions sur le terrain et d'autres ont par contre soulevé des préoccupations et inquiétudes à travers lesquelles ils ont eu des réponses par la partie gouvernementale.
Clôturant les travaux de cette rencontre , le chef du gouvernement se réjoui de la tenue de cet  exercice  qui a permis d'avoir  des points d'accord sur lesquels ils peuvent avancer , il a par ailleurs souhaité la pérennisation de ce type d'échange qui a permis de franchir une étape importante  et annonce la mise en place ensemble un dispositif qui va encadrer, suivre cet espace pour sa pérennisation.
Brigi Rafini a enfin remercié les partenaires internationaux pour tous ce qu'ils font en faveurs du Niger et aussi les Organisations et associations nationales qui contribuent beaucoup dans le développement du pays et ont besoins de renforcement de leur capacité. 
La rencontre est organisée par la Cellule d'analyse des Politiques Publiques  et de l'évaluation de l'action Gouvernementale (CAPEG).
AIO/ANP-00109 Février 2020

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT