Signature de protocole de partenariat entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel

Soumis par lawan le mar, 30/10/2018 - 18:11
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey, 30 oct(ANP)-Le groupe G5 Sahel et l’Alliance Sahel ont procédé ce mardi 30 octobre à Niamey à la signature d’un  protocole de partenariat fixant le cadre de collaboration et les modalités opérationnelles de mise en œuvre de leurs projets conjoints.
Les documents ont été paraphés respectivement par M. Jean Marc Gravellini responsable de l’unité de coordination de l’Alliance Sahel et M. Maman Sambo Sidikou Secrétaire Permanent du G5 Sahel.
La cérémonie de signature dudit protocole de partenariat est intervenue à l’issue d’une réunion qui a eu lieu ce mardi en début de matinée entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel.
En ouvrant les travaux de la réunion, la présidente du conseil des ministres Mme Kané Aichatou Boulama a indiqué que « l’objet de la réunion de ce matin est de discuter aussi avec les membres de l’Alliance Sahel sur les modalités de coopération  qui vont désormais régir la coopération entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel. il s’agit en particulier, pour nous d’échanger sur les modes opératoires permettant d’exécuter les projets avec célérité et flexibilité».   
La ministre Kané Aichatou Boulama de rappeler que « Suite aux instructions des chefs d’états du G5 Sahel d’agir vite, sans attendre la conférence de coordination des partenaires et des bailleurs de fonds, l’Alliance sahel en coordination avec le secrétariat permanent du G5 Sahel a élaboré un programme de développement d’urgence que nous allons examiner ».
Selon elle, Ce programme d’un montant de 90 millions d’euros s’articule autour de 3 composantes à savoir la construction et l’aménagement des ouvrages hydrauliques et d’assainissement , la prévention et la gestion des conflits communautaires et préservation de la cohésion sociale et , la promotion de la sécurité civile et l’amélioration de l’accès à la justice et des droits humains.
Auparavant le représentant spécial de l’Union Européenne pour le Sahel M. Angel Losada a apprécié  la collaboration franche entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel qui constitue une volonté commune de travailler à l’amélioration des conditions de vie des populations dans la région.
un communiqué publié au terme de la rencontre  indique que la réunion a porté sur l’état d’avancement de l’Alliance Sahel le programme de développement d’urgence et vise le renforcement de la coopération entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel
Selon le texte,  le programme d’urgence est une réponse à la demande formulée le 02 juillet 2018 à Nouakchott par les chefs de l’état du G5 Sahel  et s’articule autour de trois volets à savoir l’amélioration l’accès des groupes vulnérables aux infrastructures d’amélioration en eau potable , aux ouvrages pastoraux et aux aménagements hydro-agricole , le renforcement de la sécurité publique et civile et amélioration de l’accès citoyens à la justice ; renforcer la résilience des populations la cohésion sociale et la gestion des conflits communautaires .
En procédant à la clôture de la réunion, la présidente du conseil des ministres du G5 Sahel, la ministre nigérienne du Plan s’est félicitée sur les résultats obtenus au cours des travaux et s’est réjoui du partenariat qui vient d’être signé entre le G5 Sahel et l’Alliance Sahel.

Le G5 Sahel regroupe, le Burkina Faso, le Mali, La Mauritanie, le Niger et le Tchad qui sont en proie aux mouvements de djihadisme et aux aléas climatiques.
L’Alliance sahel est composé de 12 membres à savoir la France , l’Allemagne , l’UE , Banque Mondiale , BAD, PNUD ,Espagne, Grande Bretagne , l’Italie , Luxemburg, Danemark, Pays Bas et (4) observateurs les Etats Unis , Fondation Gates, Norvège , Filandre,  rappelle- t- on.
Cette rencontre intervient à la suite de la réunion du conseil des ministres de l’institution sahélienne à Niamey.
AIO/MHM/CA/ ANP -   00130   octobre 2018.
 

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT