Séjour d’une Mission suisse de Haut niveau à Dosso pour apprécier les réalisations du Programme d’Appuis aux Collectivités Territoriales

Soumis par lawan le mar, 17/04/2018 - 16:59
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Dosso, 17 Avril (ANP) - La coopération transfrontalière a été du 10 au 11 avril derniers au centre d’une mission de Haut niveau de la Coopération suisse au Niger.
Conduite par la Chef Division Afrique de l’Ouest et Education de la DDC, Mme Chantal Nicod et l’Ambassadeur de Suisse respectivement au Niger, au Nigéria et au Tchad, Eric Mayoraz, la Mission comprenait le Président de Labo Citoyennetés, M. Raogo Antoine Sawadogo, des responsables de la DDC et du Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales.
Elle s’est beaucoup intéressée pendant son séjour aux réalisations de la zone du « DENDIGANDA » qui regroupe le Niger, le Bénin et le Nigéria.
L’objectif était de constater sur le terrain, ce qui a été concrètement réalisé par la Coopération suisse dans le cadre du Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales particulièrement dans sa composante gouvernance locale, mise en œuvre par le Laboratoire Citoyenneté.
Le ‘’DENDIGanda’’ est un espace et des valeurs culturelles et ethno linguistiques partagées entre le Bénin, le Niger et le Nigéria. Il comprend 11 Communes réparties entre ces trois Pays : MalanVille et Karimama pour le Bénin, Gaya, Bana, Bengou, Tanda, Tounouga et Yélou pour le Niger, et Kamba, Bagoudo et Arewa local govermment pour le Nigéria.
Pendant deux jours, la délégation a eu des échanges fructueux avec les communautés et les autorités administratives et coutumières des trois Régions limitrophes qui ont apprécié à sa juste valeur les actions de la Suisse exécutées par le Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales à travers le Laboratoire Citoyennetés.
Ainsi, dans le domaine de la gouvernance, avant l’intervention de Laboratoire Citoyennetés, les sessions ordinaires au niveau des communes du Département de Gaya, ne se tenaient pas conformément à la loi. Laboratoire Citoyennetés s’est alors engagé à redresser cette situation, ce qui suppose du coup, une vaste  campagne de sensibilisation des Maires par rapport à ces travers qu’ils sont en train de commettre  mais aussi donner les moyens à l’autorité déconcentrée pour jouer son rôle de contrôle vis-à-vis de ces collectivités.
Pour y parvenir, des Conventions ont été signées avec les Maires et un Code de convention l’a été aussi avec le Préfet du Département de Gaya.
Depuis lors, un début de changement a commencé à s’opérer dans les communes de convergence de Laboratoire Citoyennetés. Mieux, dans le domaine de la mobilisation des ressources, un grand pas a été franchi dans certaines communes. C’est le cas de Tanda dont la mobilisation des ressources est passée de 300.000 FCFA en 2016 à plus de 20 millions de francs en 2017. La commune de Karakara a aussi enregistré un taux de recouvrement de l’ordre de 80%.
Dans le domaine de la coopération transfrontalière, les autorités administratives et coutumières de Gaya au Niger, Malanville au Bénin, et Kamba au Nigéria ainsi que des responsables de la Coopération suisse se sont retrouvés le 11 avril 2017 à Dolé, pour échanger sur des questions d’intégration entre les trois communes dans leur espace géographique du DENDIGANDA.
Ces échanges avaient débuté en 2005 jusqu’en 2015. Pendant ces 10 ans, l’initiative se limitait à des rencontres sur des questions de sécurité et de circulation de personnes et des biens.
Aujourd’hui, avec l’accompagnement de Laboratoire Citoyennetés, la question de l’intégration a pris une nouvelle dimension. Dans cette perspective, la route Gaya-Dolé jusqu’au bord du Fleuve Niger, distant de près de 50 kms, sera réhabilitée grâce à la coopération suisse.
A Gaya, la délégation suisse a eu une séance de travail avec les jeunes de la commune qui représentent une dimension importante dans le développement des collectivités territoriales. Les discussions ont tourné autour des moyens qui permettront à ces jeunes d’accomplir les objectifs qu’ils se sont assigné. Cette rencontre a été l’occasion à la Mission suisse de recenser les différentes propositions en vue d’appuyer ces jeunes dans la concrétisation de leurs projets.
En matière de coopération transfrontalière, les communes de Gaya, de MalanVille et Kamba ont mis en place un Secrétariat Permanent pour assurer la mise en œuvre des projets identifiés dans la Feuille de route qu’elles ont élaborée. Dans le cadre de l’accompagnement des communes, le Laboratoire Citoyennetés va poursuivre son appui pour l’amélioration de la gouvernance, un élément important qui permettra aux communes de mobiliser suffisamment de ressources pour prendre en charge le financement de leurs plans de développement communaux.
Au terme d’une réunion de synthèse, le préfet du département de Gaya a, au nom du Président de la République et du Premier ministre, remercié la Coopération suisse au Niger et à travers elle, la Direction du Développement et de la Coopération pour ses appuis multiformes   apportés aux vaillantes populations de Gaya.
La Chef Division Afrique de l’Ouest de la Coopération suisse et l’Ambassadeur de Suisse au Niger au Nigéria et au Tchad, se sont dits impressionnés de voir des élus de trois pays différents réunis autour d’un objectif commun, le DENDIGANDA, fruit de la coopération suisse à travers le Laboratoire Citoyennetés.
    MA/AMC/ANP/AVRIL 2018

Text Resize

-A A +A
ANP HONEY POT