Salon de l’agriculture de Niamey ou SAHEL 2019 : des fortunes diverses selon les exposants

Text Resize

-A A +A
Soumis par lawan le mer, 20/02/2019 - 13:02
Version imprimableEnvoyez par emailVersion PDF

Niamey 20 fév. (ANP)- La 5ème édition du salon de l’agriculture, de l’hydraulique de l’environnement et de l’élevage (SAHEL 2019) se poursuit à Niamey avec des fortunes diverses, selon des exposants interrogés par l’ANP
En croire Mme Hamsatou Saley vendeuse de pâte d’Arachide communément appelé « TIGUADIGUE »   de la région de Dosso, elle affirme rencontrer des difficultés pour écouler ses produits parce que de nombreux visiteurs viennent apprécier et d’autres pour acheter
Pour la vendeuse « ces difficultés sont dues au manque d’argent car le mois est loin » estime-t-elle avant d’indiquer garder l’espoir « les gens vont venir acheter tout en souhaitant que les travailleurs soient payés avant la fin de la foire. ».
En revanche, M. Djibo Garba vendeur de miel du département de Torodi, le marché lui semble doux : selon lui des clients se bousculent pour acheter le miel pur, se réjouissant de l’initiative du gouvernement et du réseau national des chambres d’agriculture du Niger (RECA) qui ont créé un meilleur espace pour l’accès aux produits agro-pastoraux aux marchés extérieurs à travers le renforcement des échanges.
Le secteur agricole dispose d’un potentiel important notamment, la disponibilité de 15 millions d’ha de terres cultivables dont 8 millions sont actuellement exploitées sous pluie et un potentiel en terre irrigables de plus de 10 millions d’hectares, Selon une note sur la foire. 
A cela s’ajoutent des filières porteuses comme le Niébé, l’oignon,  le sésame, le souchet, la gomme arabique et le poivron, un cheptel important et varié de plus de 36 millions de têtes toutes espèces confondues, un potentiel halieutique de plus de 40.000 ha d’eau douce et de nombreux barrages et étangs piscicoles.
la 5e Edition du salon de l’Agriculture, de l’Hydraulique, de l’Environnement et de l’Elevage (SAHEL NIGER 2019) se tient du 19-24 février à Niamey.
Le thème retenu cette année est : « financement et développement des filières face aux changements climatiques ».

L’objectif du Sahel du Niger 2019 est de créer un espace de promotion, de rencontres et d’échanges entre les acteurs et professionnels de l’Agriculture, de l’Hydraulique de l’Environnement et de l’Elevage.
Il réunit 6 jours durant  « les producteurs et leurs organisations, les chambres Régionales d’Agriculture, les structures d’appui conseil, les chercheurs, les institutions et professionnels du secteur, les acteurs des filières de l’équipementier, l’administrations, les projets et programmes de développement,  les partenaires techniques et financiers du secteur rural », selon les organisateurs.
12 pays de la sous-région, du Maghreb et d’Europe prennent part à cette foire.
En 2018, quelque 120.000 visiteurs ont été enregistrés.

Le secteur rural au Niger qui est considéré comme le moteur de l’économie nationale emploie plus de 80% de la population active et contribue en moyen de plus de 43% du PIB nationale.
Il est en butte contre  sa forte dépendance des facteurs climatiques et des contraintes structurelles tel que l’insuffisance des dispositifs de stockage,  la faible capacité de transformations des produits agro sylvo pastoraux et halieutiques,   la faible structuration des circuits de commercialisation la confine malheureusement à une productivité très en deca  des attentes légitimes des nigériens.

HA-AAM//MHM/CA/ANP 00106 – Février 2019
 

ANP HONEY POT